Improvisators Dub

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Improvisators Dub
Autre nom Improvisators Dub Sound System, Improvisators Dub Featuring
Pays d'origine Bordeaux, Drapeau de la France France
Genre musical Dub, dub poetry
Années actives 19942009
Labels UWe, Jarring Effects, Hammerbass
Site officiel www.improvisatorsdub.net
Composition du groupe
Anciens membres Franck Poquet
Nicolas Cabos
Yves Dubreuil
Emmanuel Picard (†)
Michael Elliot

Improvisators Dub est un groupe de dub français, originaire de Bordeaux. Le groupe est formé en 1994 et se sépare après la mort de son membre fondateur Emmanuel Picard en 2009.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe voit le jour en 1994[1] du côté de Bordeaux[2]. Il prend alors l'habitude de se produire sous deux formes : « Improvisators Dub Sound System » avec un son dub-digital typique du mouvement anglais des années 1980 ; et « Improvisators Dub Featuring » pour des projets dub « chanté ». Après plusieurs représentations locales, le groupe commence à enregistrer ses premiers titres à partir de 1997[3].

Le groupe fait partie, avec les angevins de Zenzile et les lyonnais d'High Tone et Kaly Live Dub ou encore Lab° et Löbe Radiant Dub System d'un mouvement de « dub à la française » dans les années 2000 avec l'utilisation d'instruments en concert auxquels sont directement appliqués une multitude d'effets, par opposition au dub uniquement conçu à partir de vinyle ou de machines. Bien que le groupe soit avant tout un sound system, il se démarque des autres par l'utilisation d'instruments atypiques en live comme le sitar.

En 2001, Improvisators Dub sort le premier live de dub français, Live Act Outernational[1]. En 2002, le groupe fait appel à deux chanteurs, Johan Dan des Disciples et Danny Vibes[1]. Toujours avides de nouveaux sons, ils enregistrent In a Dubtone en 2004 avec High Tone sous le nom d'Highvisators[1]. En 2005, le groupe effectue un ciné-concert[4]. Cette même année, ils sortent leur album W.I.C.K.E.D[1],[5]. Concernant l'album, Nicolas Cabos explique : « Quand on a commencé, on enregistrait les morceaux quasi finis, le mix ne faisait pas partie de la composition. Ensuite avec l'expérience, on a plus « rempli » les pistes pour s'en servir pour composer au mixage qui donnait la couleur et la structure du morceau. On peut ne garder que 10 secondes de 5 minutes enregistrées »[6].

Emmanuel Picard (Manutension), membre fondateur du groupe et fer de lance du mouvement dub en France, également actif en solo, décède le [7]. Le groupe arrête alors de se produire.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Rencontres[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

  • 1997 : 45T (vinyle 7")
  • 1999 : OVO (Version) (vinyle 7")
  • 2001 : Live Act Outernational (CD enregistrement live)
  • 2002 : 5 Original Tunes (vinyle 7")
  • 2004 : Improvisators Dub Sound System - Live @ Radio Nova (bootleg)

Membres[modifier | modifier le code]

Derniers membres[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

Sur le premier album (Hybrid) étaient aussi présents Nyoto, Ced-Rick et Manu « Cotcot ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e « Indus > Improvisators Dub », sur w-fenec.org (consulté le ).
  2. « Interview : Improvisators Dub (05-2007) », sur Mowno, (consulté le ).
  3. « Super Vocal and Dub Session », sur lesinrocks.com, (consulté le ).
  4. « A Barbey, le trip asiatique des Improvisators Dub », sur 20minutes.fr (consulté le ).
  5. « Improvisators Dub : W.i.c.k.e.d », sur dMute (consulté le ).
  6. Erwan Le Nagard, « Interview d'Improvisators Dub (2005) », sur vacarm.net, (consulté le ).
  7. « Improvisators Dub », sur girondemusicbox.fr (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]