Impasse mexicaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Trois hommes pointant des armes à feu dans une apparente impasse mexicaine.

L’impasse mexicaine (« Mexican standoff » en anglais) est, stricto sensu, une situation dans laquelle au moins trois individus ou groupes d'individus se menacent mutuellement, et où aucun n'a intérêt à attaquer le premier car éliminer un de ses opposants mettrait en danger l'attaquant vis-à-vis de ses antagonistes. La stratégie gagnante consiste à attendre qu'un autre agisse, bloquant ainsi toute action[1],[2].

Par extension, cette expression désigne toute situation où les acteurs ont intérêt à maintenir le statu quo, y compris lorsque celui-ci leur est défavorable, plutôt que de tenter un mouvement qui risquerait d'aggraver la situation. La difficulté vient du fait que revenir en arrière pour sortir de la situation est aussi dangereux que d'essayer d'avancer (exemple de la crise des missiles de Cuba, en particulier le moment où le U-2 a été abattu). Le point important dans l'apparition de tels cas est le fait que les acteurs impliqués soient d'une force égale.

Il ne faut pas confondre l'impasse mexicaine avec le truel (« duel à trois »), où le blocage mutuel n'existe pas car les trois personnages n'ont pas la même connaissance de l'état du combat.

Le terme « impasse mexicaine » était à l'origine utilisé dans le contexte de l'utilisation d'armes à feu et implique encore aujourd'hui couramment une situation dans laquelle les parties font face à une forme de menace de la part des autres parties. Au cinéma, l'impasse mexicaine est une figure de style récurrente dans laquelle plusieurs personnages armés se tiennent mutuellement en joue sous la menace de leurs armes.

Utilisation et exemples dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Le terme est fréquemment utilisé dans la culture populaire, notamment au cinéma. Les films d'action et leurs dérivés ont parfois recours à ce procédé qui tend à intensifier le caractère dramatique d'une scène-clé entre protagonistes et antagonistes.

Télévision[modifier | modifier le code]

  • Lors de la deuxième saison de la série française Braquo, les personnages d'Eddy Caplan (Jean-Hugues Anglade), Walter Morlighem (Joseph Malerba), Aymeric Dantin (François Levantal) et Jonas Luanda (Hubert Koundé) se retrouvent dans une impasse mexicaine pour se disputer un fusil d'assaut volé au sein d'une entreprise d'armement.
  • Dans la série True Detective, Vince Vaughn se retrouve dans une situation d'impasse mexicaine où il fait remarquer que ses adversaires sont de vrais Mexicains.
  • Dans Person of Interest, l'usage de l'impasse mexicaine est très fréquente, étant donné que les guerres de gangs et affrontements armés sont la base de la série. On peut notamment citer l'épisode 10 de la saison 4 où les protagonistes se retrouvent en file indienne avec des agents de Samaritain, se menaçant avec leurs armes.
  • La série Dark Matter use aussi de ce procédé.
  • Dans la série The Big Bang Theory (saison 9, épisode 6), Sheldon et Léonard achètent de l'hélium liquide au marché noir pour une expérience scientifique. Au moment d'effectuer la transaction, et alors que tout allait bien se passer, Sheldon prétend montrer qu'il s'agit d'une impasse mexicaine et, en souhaitant le démontrer, mène à une escalade de la situation.

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

  • Dans Grand Theft Auto V, lors d'une mission, Michael Townley (un des protagonistes) se retrouve en joue avec deux autres personnes, puis successivement avec des agents de l'I.A.A. et l'armée.
  • Dans Red Dead Redemption, lors d'une mission à Nuevo Paraíso (reproduction du Mexique) pour le compte de l'ancien pistolero et légende de l'Ouest Landon Ricketts, le personnage principal John Marston, Ricketts, un Allemand et plusieurs autres personnages se retrouvent en joue. L'Allemand lance ironiquement : « Et comment cela s'appelle-t-il ? », ce à quoi Landon Ricketts répond avec humour : « Une impasse, mon cher. Une impasse. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Frank Buytendijk, Dealing with Dilemmas : Where Business Analytics Fall Short, Wiley, , 240 p. (ISBN 978-0-470-76848-8, lire en ligne), p. 20
  2. (en) V&S Editorial Board, Concise Dictionary of English Combined (idioms, Phrases, Proverbs, Similes), V&S Publishers, (lire en ligne), p. 94

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]