Impaled Nazarene

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Impaled Nazarene
Pays d'origine Drapeau de la Finlande Finlande
Genre musical Metal extrême, black metal
Années actives Depuis 1992
Labels Osmose Productions
Site officiel www.campnazarene.com
Composition du groupe
Membres Mika Luttinen
Reima Kellokoski
Mikael Arnkil
Tomi « UG » Ullgren
Anciens membres Kimmo « Sir » Luttinen
Ari Holappa
Mika Pääkkö
Harri Halonen
Jarno Anttila
Taneli Jarva
Marco Hietala
Jani Lehtosaari
Alexi Laiho
Teemu Raimoranta
Tuomo « Tuomio » Louhio

Impaled Nazarene est un groupe de metal extrême finlandais, originaire d'Oulu. Il démarre initialement dans le black metal accompagné d'éléments issus du grindcore, puis par la suite, plus poussé vers le punk hardcore. Le groupe est actuellement signé au label français Osmose Productions.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé en novembre 1990 par les membres Mika Luttinen, Kimmo Luttinen, Mika Pääkkö, Ari Holappa, et Antti Pihkala. Il démarre initialement dans le black metal accompagné d'éléments issus du grindcore, puis par la suite, plus poussé vers le punk hardcore[1]. Le groupe se popularise dans la scène avec leur démo Tol Cormpt Norz Norz Norz, qui atteindra les classements finlandais[2].

Le 16 mars 2003, le guitariste Teemu Raimoranta meurt lors d'une chute depuis un pont, un incident lié à l'alcool[3].

Leur neuvième album, Pro Patria Finlandia, est publié en 2006, et importé avec succès au Japon. Impaled Nazarene tourne avec des groupes comme Cannibal Corpse, Mayhem et Dark Tranquility, traversant quatre continents et une trentaine de pays[4]. L'organisation française AGRIF fait interdire le concert du groupe prévu au festival Metal Therapy Festival de 2006[5]. Luttinen annonce par la suite une tournée européenne du groupe[6],[7], avant la sortie de l'album Manifest l'année suivante, en 2007. Le titre de ce nouvel album est révélé courant janvier 2007[8]. Cette même année, le groupe annonce le bannissement de leur album Nihil du marché allemand[9].

En avril 2009, ils participent au festival Black Curse Over Hellsinki aux côtés du groupe tchèque Root[10]. En 2010 est annoncé leur onzième album pour le 20 novembre[11]. Il s'intitule Road to the Octagon et est publié chez Osmose Productions et Socadisc[12].

Le groupe annonce leur quatorzième album studio en début 2014[13]. En avril 2014, leur nouvel album intitulé Vigorous and Liberating Death est publié, toujours chez Osmose Productions[14].

Style musical[modifier | modifier le code]

Très provocateur et avec des textes souvent satanistes, mais aussi parfois relativement décalés, le groupe se caractérise par une musique très violente : moins mélodique que la plupart des groupes de black metal, mais plus structurée et avec une voix plus aiguë que la majorité des groupes de death metal. Il incorpore des éléments de grindcore et de punk rock. Le groupe caractérise leur musique comme du « nuclear metal ». La pochette de leur album intitulé Ugra-Karma est censurée à la suite d'un procès intenté par la secte Hare Krishna, l'album est réédité en 1998 avec une nouvelle pochette[15]. Les thèmes du groupe incluent satanisme, guerre nucléaire, sexe, violence, politiques, patriotisme finlandais, et la mort[16].

Le groupe traite à l'origine de thèmes typique au black metal sur l'album Ugra-Karma incluant « un charabia sur la mythologie hindoue, sur l'Enfer, et toutes sortes de perversions chantées en anglais, en allemand, en finlandais et même en sanscrit[17]. » L'album est critiqué pour sa chanson Gott ist tot[18].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • Kimmo « Sir » Luttinen – batterie (1990–1995)
  • Antti Pihkala - basse (1990-1991)
  • Ari Holappa – guitare rythmique (1990–1992)
  • Mika Pääkkö – guitare solo (1990–1992)
  • Harri Halonen – basse (1991–1992)
  • Jarno Anttila – guitare rythmique (1992–2010), guitare solo (1992-1998, 2000)
  • Taneli Jarva – basse (1992–1996)
  • Jani Lehtosaari – basse (1996–2000)
  • Alexi Laiho – guitare solo (1998–2000)
  • Teemu Raimoranta – guitare solo (2000–2003)
  • Tuomo « Tuomio » Louhio – guitare solo (2003–2007)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 1992 : Tol Cormpt Norz Norz Norz
  • 1993 : Ugra-Karma
  • 1994 : Suomi Finland Perkele
  • 1996 : Latex Cult
  • 1998 : Rapture
  • 2000 : Nihil
  • 2001 : Absence of War Does Not Mean Peace
  • 2003 : All That You Fear
  • 2006 : Pro Patria Finlandia
  • 2007 : Manifest
  • 2010 : Road to the Octagon
  • 2014 : Vigorous and Liberating Death

Album live[modifier | modifier le code]

  • 2005 : Death Comes In 26 Carefully Selected Pieces

Compilation[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Decade of Decadence

Split[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Impaled Nazarene/Driller Killer

EPs[modifier | modifier le code]

  • 1991 : Goat Perversion
  • 2010 : Enlightenment Process
  • 2013 : Die In Holland

Démos[modifier | modifier le code]

  • 1991 : Shemhamforash
  • 1992 : Taog Eht Fo Htao Eht
  • 1992 : Tol Cormpt Norz Norz Norz...

Singles[modifier | modifier le code]

  • 1992 : Sadogoat
  • 1993 : Satanic Masowhore
  • 1995 : Motörpenis

DVDs[modifier | modifier le code]

  • 1990–2012

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Garry Sharpe-Young, Metal: The Definitive Guide, Jawbone Press, (ISBN 9781906002015, lire en ligne), p. 396.
  2. « Impaled Nazarene » (version du 8 mars 2012 sur l'Internet Archive).
  3. (en) « Finntroll Guitarist's Death Was Alcohol Related », Blabbermouth (consulté le 14 novembre 2014).
  4. (en) « Global Domination », Globaldomination.se (consulté le 14 novembre 2014).
  5. [PDF] Assignation en référé devant le tribunal de grande instance de Metz, sir agrif.fr, (consulté le 3 novembre 2012).
  6. (de) Markus Jakob: Mika Luttinen von Impaled Nazarene, 24 octobre 2007, (consulté le 3 novembre 2012).
  7. (en) « IMPALED NAZARENE: First European Tour Dates Announced », sur Blabbermouth,‎ (consulté le 20 juillet 2016).
  8. (en) « IMPALED NAZARENE: New Album Title Revealed », sur Blabbermouth,‎ (consulté le 20 juillet 2016).
  9. (en) « IMPALED NAZARENE: 'Nihil' Album Officially 'Banned' In Germany », sur Blabbermouth (consulté le 20 juillet 2016).
  10. (en) « ROOT, IMPALED NAZARENE To Headline Finland's BLACK CURSE OVER HELLSINKI Festival », sur Blabbermouth,‎ (consulté le 20 juillet 2016).
  11. (en) « Impaled Nazarene: Multi-Camera Footage From Helsinki Available », sur Metal Shock Finland (consulté le 20 juillet 2016).
  12. « IMPALED NAZARENE - Road To The Octagon (Osmose/Socadisc) - 02/02/2011 @ 08h33 », sur VS-Webzine (consulté le 20 juillet 2016).
  13. (en) « IMPALED NAZARENE: 'Vigorous And Liberating Death' Lyric Video Released », sur Blabbermouth,‎ (consulté le 20 juillet 2016).
  14. « Chronique - Impaled Nazarene - Vigorous And Liberating Death  », sur Trashocore (consulté le 20 juillet 2016).
  15. (en) Hoeltzel, Steve (9 avril 1997). Nazarene With a Fax Machine: CoC chats with Impaled Nazarene's Mika Luttinen. Chronicles of Chaos.
  16. (en) « Impaled Nazarene », sur Encyclopaedia Metallum (consulté le 20 juillet 2016).
  17. (de) Herjulf, « Impaled Nazarene # Ugra-Karma », sur Vönger Musikmagazin,‎ (consulté le 8 juin 2010).
  18. (en) [W]e don’t see our band as a Black Metal band because nowadays the Black Metal is huge trend. So, uh, we call our music Suomi Perkele … Suomi Finland Perkele Metal which is like this kind of much more hate. In our first LP the lyrics were much more oriented like Black Metal stuff, but on the second LP there is more stuff like Buddhism, there is this kind of, for example there is track called Gott ist tot which the lyrics are in German, and it’s not a nazi song, but it’s this kind of my own statement of the Israel politics because they are really like fucking up the … these … what the hell they are called, I don’t remember, but those who are livin’ there, they are fucking the things up; so it’s like, you see it always on the TV, these people are being killed and stuff, and nobody doesn’t do anything. So, it’s good to make a song then; make your own statement. […] Documentation 666 – At Calling Death.

Liens externes[modifier | modifier le code]