Impact potentiel d'un contact avec une civilisation extraterrestre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'impact potentiel d'un contact avec une civilisation extraterrestre est l’ensemble de changements dans la science, la technologie, la religion, la politique et l'écosystème qui résulteraient d'un contact avec une civilisation extraterrestre. Bien qu'étroitement liée au Search for Extra-Terrestrial Intelligence (SETI), l'étude de l'impact d'un contact en est distincte, le SETI essayant de détecter une vie intelligente, l’étude de l'impact analysant les conséquences d'un tel contact.

Les changements qui résulteraient d'un contact avec une civilisation extraterrestre varieraient beaucoup typologiquement et en importance en fonction du niveau d'agressivité ou de bienveillance de cette civilisation, de son niveau technologique, du niveau d'intercompréhension entre cette civilisation et l'Humanité[1]. La façon dont l'Humanité est contactée, que ce soit par onde électromagnétique, un objet extraterrestre ou par contact direct pourrait influencer le résultat du dit contact. En prenant en compte tous ces facteurs, plusieurs théories ont été élaborées pour tenter de définir les implications d'un contact.

Un contact avec une civilisation très en avance technologiquement sur l'humanité a été souvent comparé à la rencontre entre deux cultures humaines très différentes, en particulier l'échange colombien. De telles rencontres ont donné lieu à la destruction de la civilisation contactée, et donc la destruction de la civilisation humaine pourrait être le résultat d'un contact avec une civilisation extraterrestre[2]. D'autres études rejettent cette hypothèse, suggérant un impact scientifique bénéfique tel que la révolution copernicienne ou darwinienne[3] même si en l'absence de tout contact et dans la mesure où toute civilisation extraterrestre est a priori inconnaissable, il est impossible de prévoir avec certitude quel serait ce résultat.

Contexte[modifier | modifier le code]

Scénarios de contact et études[modifier | modifier le code]

Le radioastronome Nikolaï Kardachev, auteur de la théorie de l'échelle de Kardachev estime qu'il est très probable qu'une supercivilisation ait déjà détecté et observé l'Humanité au moyen de télescopes de dimensions cosmiques. Il en parle notamment dans un article publié en 1997 sur ce sujet, intitulé Radioastron - a Radio Telescope Much Greater than the Earth[4]. Pour cette supercivilisation, la science de l'« ethnographie cosmique » doit être hautement développée. Or, le fait qu'aucun contact n'ait été établi jusqu'à présent pourrait s'expliquer par les considérations éthiques de ces civilisations. Partant de ce principe, Kardachev n'entrevoit que deux scénarios d'évolution possibles pour une supercivilisation : l'évolution naturelle et l'évolution consécutive aux contacts avec d'autres civilisations extraterrestres. Il estime plus probable le scénario reposant sur le contact de deux civilisations hautement développées technologiquement et culturellement ; ce scénario, qu'il intitule « hypothèse de l'urbanisation » (Urbanization Hypothesis), aboutirait à regrouper et unifier plusieurs civilisations au sein de quelques régions compactes de l'Univers[5].

Autres conséquences d'un contact[modifier | modifier le code]

Contact dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. A. A. Harrison, « Fear, pandemonium, equanimity and delight: Human responses to extra-terrestrial life », Philosophical Transactions of the Royal Society A: Mathematical, Physical and Engineering Sciences, vol. 369, no 1936,‎ , p. 656 (DOI 10.1098/rsta.2010.0229, Bibcode 2011RSPTA.369..656H, lire en ligne [archive du ], consulté le )
  2. Kazan, Casey, « The Impact of ET Contact: Europe's Scientists Discuss The Future of Humans in Space », Daily Galaxy, (consulté le )
  3. (1995) « Consequences of Success in SETI: Lessons from the History of Science » dans A New Era in Bioastronomy 74: 521–532 p.. 
  4. (en) N. S. Kardashev, « Radioastron - a Radio Telescope Much Greater than the Earth », Experimental Astronomy, vol. 7, no 4,‎ , p. 329-343 (lire en ligne).
  5. Nikolaï Kardashev, 1985, p. 502.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Nikolai Kardashev, "On the Inevitability and the Possible Structures of Supercivilizations" in "The search for extraterrestrial life: Recent developments; Proceedings of the Symposium, Boston, MA,June 18–21, 1984", , 497–504 p. (lire en ligne)