Impôt indirect

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un impôt indirect est un impôt collecté par une autre personne que celle qui en supporte le coût. La personne intermédiaire (une entreprise en règle générale) qui paie l'impôt à l'État répercute donc tout ou une partie du montant de l'impôt sur le prix de vente au consommateur. C'est donc un impôt indirect pour le consommateur[1].

Ce type de fiscalité est très prisé par les gouvernements pour plusieurs raisons :

  • Il est plus facile à collecter car il y a moins de redevables à adresser que pour une taxe directe, les intermédiaires factorisant les personnes qui paient l'impôt indirect ;
  • Les contribuables réels, qui sont les consommateurs, ont moins l'impression de payer des impôts qu'avec l’impôt direct. Les impôts indirects sont appelés donc aussi les d'impôts indolores.

Exemples[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Britannica Online, Article sur Taxation. Voir aussi Financial Dictionary Online, Direct taxes.

Voir aussi[modifier | modifier le code]