Imogen Cooper

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cooper.
image illustrant une musicienne image illustrant britannique image illustrant la musique classique
Cet article est une ébauche concernant une musicienne britannique et la musique classique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Imogen Cooper
Naissance (66 ans)
Londres
Activité principale Pianiste
Style Musique Classique
Enseignement Kathleen Long, Jacques Février, Yvonne Lefébure, Alfred Brendel, Jörg Demus, Paul Badura-Skoda

Imogen Cooper, née le à Londres, est une pianiste britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Imogen Cooper est la fille du musicologue Martin Cooper. Après avoir étudié le piano à Londres avec Kathleen Long, elle entre à 12 ans au conservatoire de Paris où elle étudie avec Jacques Février et Yvonne Lefébure[1]. Elle y gagne le premier prix de piano. Elle étudie ensuite à Vienne avec Alfred Brendel, Jörg Demus et Paul Badura-Skoda.

Connue surtout pour ses interprétations de Franz Schubert et Robert Schumann, elle s'intéresse aussi à la musique contemporaine, créant des œuvres comme Traced Overhead de Thomas Adès[2] ou, en 2003, Decorated Skin de Deirdre Gribbin[3].

En plus de sa carrière en soliste, elle se produit en musique de chambre, par exemple avec Sonia Wieder-Atherton, et en accompagnement de lieder. Sa collaboration avec le baryton Wolfgang Holzmair est spécialement notable.

En 1999, elle est faite docteur honorifique à l'Université d'Exeter[3].

La reine Élisabeth II la fait commandeure de l'ordre de l'Empire britannique (CBE) en 2007[1].

En 2012-2013 elle est professeure invitée à l'Université d'Oxford[4].

Discographie[modifier | modifier le code]

Soliste[modifier | modifier le code]

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

Avec Anne Queffélec 
  • 2000Schubert: Œuvres pour piano à quatre mains (Erato)
Avec Sonia Wieder-Atherton 
  • 2008Sonia Wieder-Atherton Plays Brahms et Bach (RCA Red Seal)
Avec Sonia Wieder-Atherton et Raphaël Oleg 

Lieder[modifier | modifier le code]

Avec Wolfgang Holzmair 

Prix[modifier | modifier le code]

  • 1969 : Mozart Memorial Prize[1]
  • 2008 : prix de la Royal Philharmonic Society[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Joseph Stevenson, « Biographie d'Imogen Cooper », sur allmusic.com (consulté le 1er août 2013)
  2. « Traced Overhead de Thomas Adès », sur ircam.fr (consulté le 1er août 2013).
  3. a et b (en) « Biographie d'Imogen Cooper », sur imogen-cooper.com (consulté le 1er août 2013).
  4. (en) « Classical Music and Music Education, 2012-2013 », sur humanities.ox.ac.uk (consulté le 1er août 2013).
  5. (en) « The Royal Philharmonic Society Music Awards through the years », sur classicfm.com (consulté le 1er août 2013).

Liens externes[modifier | modifier le code]