Immunoglobuline anti-D

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la médecine
Cet article est une ébauche concernant la médecine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

immunoglobulines humaines anti-Rho (D)
Noms commerciaux
  • RhoGam (Belgique),
  • Rhophylac 200/300 (France, Suisse)
  • Winrho (Canada)
Classe ATC code J06BB01
Autres informations Sous classe :

Les immunoglobulines humaines anti-Rho (D) sont un médicament dérivé du sang, c’est-à-dire préparé à partir du sang de donneurs, utilisé pour prévenir la sensibilisation maternelle à l'antigène Rhésus D (RH1) présent à la surface des érythrocytes du fœtus (c'est-à-dire pour prévenir la maladie hémolytique du nouveau-né). C'est une solution d'IgG anti-D, (anti-RH1) qui se lie aux cellules Rh positives fœtales présentes dans la circulation maternelle. Cela prévient l'activation des lymphocytes B et la formation de cellules mémoire, et donc l'immunisation.

Il y a actuellement des recherches sur la production d'anti-D chez des plantes transgéniques.

Ils font partie de la liste des médicaments essentiels de l'Organisation mondiale de la santé (liste mise à jour en avril 2013)[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]