Immédiatement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Immédiatement était une revue littéraire et politique, d'inspiration bernanosienne et gaulliste, fondée en 1996 par Luc Richard, et publiée en ligne de 2004 à 2005, date à laquelle elle a cessé de paraître.

Historique[modifier | modifier le code]

Revue littéraire et politique qui fit son apparition en 1996, Immédiatement est inspirée de la pensée de Georges Bernanos, Eugène Zamiatine et George Orwell. Son titre est tiré d'un livre de Dominique de Roux, éditeur et écrivain français proche de la beat generation et fondateur des Cahiers de l'Herne. De 2004 à 2005, date à partir de laquelle elle cesse toute activité, la revue n'a plus paru que sur la Toile.

Attachée à rencontrer les écrivains de demain, la revue laisse la parole à Michel Houellebecq, alors très peu connu du grand public. Elle le défend à l'occasion du scandale suscité par la parution de Les Particules élémentaires (1998). Ce soutien cessa en 2000, à la suite de la parution de Plateforme.

Parmi les écrivains et intellectuels qui ont participé à Immédiatement, on peut citer : Fabrice Hadjadj, Jean-Claude Michéa, Élisabeth Lévy, Jacques de Guillebon, Philippe Muray, Christian Authier, Frédéric H. Fajardie, Jérôme Leroy, François Taillandier, Matthieu Baumier.

La revue a connu plusieurs époques.

La première, sous la houlette de Luc Richard et de Sébastien Lapaque, est très littéraire. Puis, peu à peu, ses rédacteurs, étudiants ou lycéens y allient une critique de la société spectaculaire et marchande en s'inspirant largement de Guy Debord. Après le départ de Luc Richard, la revue est reprise par Falk van Gaver. Elle développe sa tendance écologiste, anarchiste et chrétienne.

En 2010, Immédiatement a fait l'objet d'un mémoire de sciences politiques à l'IEP de Toulouse, réalisé par Nicolas Coulaud et intitulé : Le Sens du combat: une histoire de la revue politique et littéraire Immédiatement (1996-2003).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]