Imdendrim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Structure chimique de Imdendrim[1].

Imdendrim ou dendrimère poly-L-lysines G5 [di-(2-pycolyl){-[(4-nitro-1H-imidazol-1-yl)méthyl]-1H-1,2,3-triazol-4-yl}méthyl)amine] est un agent anticancéreux expérimental breveté en 2014 qui est obtenu par la combinaison de dendrimères poly-L-lysines de cinquième génération avec des ligands vecteurs nitroimidazoles marqués avec le rhénium 188[2]. Il fut introduit pour la première fois chez l'homme en 2017 pour traiter les tumeurs hépatiques non opérables et ne répondant pas aux traitements conventionnels[3],[4],[5]. Imdendrim est sous forme de solution fluide directement injectable à la tumeur solide du foie sous contrôle tomodensitométrique par méthode stéréotaxique ou sous contrôle échographique[6].

Mécanisme d'action[modifier | modifier le code]

Une fois injectés directement dans la tumeur, les dendrimères polycationiques se fixent sur le site de l'injection par phénomène d'adsorption et relarguent ainsi les ligands vecteurs marqués avec le rhénium 188 qui diffusent dans le volume tumoral et ciblent les cellules hypoxiques qui sont affines du composé nitroimidazole. Les cellules ainsi ciblées sont stérilisées grâce au rayonnement électronique de 2,12 MeV issu de la désintégration bêta du rhénium 188[1],[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Guanghua Yang, Nouredine Sadeg et Hafid Belhadj-Tahar, « New Potential In Situ Anticancer Agent Derived from [188Re]rhenium Nitro-Imidazole Ligand Loaded 5th Generation Poly-L-Lysine Dendrimer for Treatment of Transplanted Human Liver Carcinoma in Nude Mice », Drug Designing: Open Access, vol. 06, no 01,‎ (DOI 10.4172/2169-0138.1000144, lire en ligne, consulté le ).
  2. Hafid Belhadj-Tahar, Nouredine Sadeg et Yvon Coulais, Compositions de dendrimères, leurs méthodes de synthèse et leurs utilisations, (lire en ligne).
  3. (en) Hafid Belhadj-Tahar, Aiping Chen, Yongshi Jia et Shuqiang Wu, « In situ anti-cancer agent derived from [188re]rhenium nitro-imidazole ligand loaded poly-l-lysine dendrimer administrated by direct CT guided stereotactic intrahepatic injection », Journal of Clinical Oncology, vol. 36, no 15_suppl,‎ , e15569–e15569 (ISSN 0732-183X et 1527-7755, DOI 10.1200/JCO.2018.36.15_suppl.e15569, lire en ligne, consulté le ).
  4. (en) French association for Medical Research Advancement, « Treatment of Non-responding to Conventional Therapy Inoperable Liver Cancers by in Situ Introduction of ImDendrim (ImDendrim) », sur https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT03255343, (consulté le ).
  5. (en) Prashant Kesharwani, Dendrimer-Based Nanotherapeutics, Elsevier Science, , 484 p. (ISBN 9780128212509, lire en ligne), p. 444.
  6. (en) H. Belhadj-Tahar, N. Sadeg et G. Yang, « Intra-Tumoral Hepatic Administration Under CT Stereotactic and Ultrasound Guidance of in Situ Anti-Cancer Agent Derived from [188re]Rhenium Nitro-Imidazole Ligand Loaded 5th Generation Poly-l-Lysine Dendrimer », International Journal of Radiation Oncology*Biology*Physics, vol. 105, no 1,‎ , E642 (DOI 10.1016/j.ijrobp.2019.06.1106, lire en ligne, consulté le ).
  7. (en) Dong Soo Lee, Radionanomedicine Combined Nuclear and Nanomedicine, Cham, Springer, , 446 p. (ISBN 9783319677200, lire en ligne), p. 116-117.

Liens externes[modifier | modifier le code]