Imbonerakure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Imbonerakure parfois nommé CNDD-FDD Youth ou CNDD-FDD Jeunesse, est un mouvement politique de jeunesse burundais affilié au Conseil national pour la défense de la démocratie-Forces de défense de la démocratie (CNDD-FDD). Le mouvement a été créé aux alentours de l'année 2010[1]. Imbonerakure signifie littéralement en kirundi, "ceux qui voient loin"[1].

Une milice supposée du régime[modifier | modifier le code]

Le mouvement est régulièrement assimilé par des observateurs indépendants à une milice aux ordres du pouvoir du Président Pierre Nkurunziza, particulièrement depuis le début de Crise politique burundaise de 2015. De nombreuses preuves démontrent la proximité du mouvement avec la police et le SNR (service national de renseignement) dans la traque et le harcèlement d'opposants politiques[1],[2].

En 2015, Zeid Ra'ad Zeid Al-Hussein, Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l'homme, utilise le mot « milice » pour caractériser les Imbonerakure ce que récusent ces derniers par la voix de son Président Denis Karera[3]. La question de l'armement supposé des Imbonerakure par le régime est une des raisons de la comparaison du mouvement à une milice[3].

En février 2016, les Imbonerakure sont directement mis en cause par Human Rights Watch comme étant responsables d'arrestations arbitraires, de violences, d'actes de torture et d'assassinats au Burundi[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Imbonerakure, The », sur trackingterrorism.org.
  2. « Grand reportage - Les Imbonerakure au Burundi : milices ou pépinières du parti ? », RFI,‎ (lire en ligne, consulté le 1er novembre 2016)
  3. a et b « Burundi: les Imbonerakure récusent être une «milice» - RFI », RFI Afrique,‎ (lire en ligne, consulté le 1er novembre 2016)
  4. « Burundi : les Imbonerakure, « on les sent, mais on ne les voit pas » - JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne, consulté le 1er novembre 2016)