Imagologie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Völkertafel-cropped.jpg

L'imagologie est une méthode de la littérature comparée qui étudie la relation entre l'écrivain et un ou plusieurs pays étrangers et la répercussion de ces derniers sur l'œuvre de l'écrivain. L'imagologie étudie ainsi les éléments que l'écrivain aura jugés pertinents quant à la réalité de l'étranger. Elle participe de même à la clarté et la compréhension d'écrivains qui ont été sensibles à l'égard de certaines cultures étrangères (Stendhal et l'Italie, l'Orient et le Romantisme, la germanophobie en France d'avant 1914, etc.)

Objets d'étude[modifier | modifier le code]

Prenant pour objet spécifique l'altérité, l'imagologie tend souvent à une histoire des idées. Elle est conduite à user de documents non littéraires, de la presse d'une époque ou encore de l'historiographie.

Débats[modifier | modifier le code]

Accusée de positivisme à certains moments, l'imagologie divise les rangs au milieu des années cinquante :

  • Wellek et Etiemble l'écartent du champ littéraire considérant plutôt qu'elle appartient à la sociologie ;
  • Jean-Marie Carré lui donne des extensions dans le champ de la politique et de la sociologie tout en l'attachant au champ littéraire.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marius-François Guyard. La littérature comparée. : P.U.F., «Que sais-je?», 1951
  • Manfred Fischer. Nationale Images als Gegenstand Vergleichender Literaturgeschichte-Untersuchungen zur Entstehung der Komparatistischen Imagologie.- Bonn : Bouvier, 1981.
  • Bana Barka, Images littéraires du Septentrion camerounais, thèse de doctorat, Université de Ngaoundéré, 2013.