Ils étaient des millions

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ils étaient des millions (The Man Trap) est un épisode de la série télévisée Star Trek, écrit et diffusé pour la première fois en 1966 sur la chaîne américaine NBC. Il s'agit du cinquième épisode tourné et du premier jamais diffusé.

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'Enterprise arrive sur la planète M-113 pour fournir du ravitaillement et procéder à des examens médicaux de routine du docteur Robert Crater et de sa femme Nancy, avec qui le Dr Leonard McCoy a vécu une liaison. Pour sa part, le couple conduit des recherches archéologiques dans les ruines de la planète depuis cinq ans.

Kirk, McCoy et Darnell, un homme de la sécurité, se téléportent sur la planète. Ils rencontrent le Dr Crater et Nancy Crater, mais chaque membre voit une femme différente. McCoy se dit étonné de voir qu'elle n'a que peu changé depuis la dernière fois qu'il l'a vu, il y a 12 ans. Darnell voit une jeune femme blonde semblable à quelqu'un qu'il a connu sur la planète des plaisirs de Wrigley. Kirk voit une femme similaire à celle de McCoy, mais nettement plus âgée.

Nancy est en réalité une créature métamorphe, la dernière survivante de M-113, qui peut prendre l'apparence de tous ceux qu'elle rencontre. Elle hypnotise ses victimes avant de les tuer, en absorbant tout le sel contenu dans leur corps dont elle a un besoin vital. Or la planète n'a plus de sel. Le reste de sa race a disparu par suite de cette carence. Elle est la seule survivante, grâce à une relation symbiotique avec le Dr Crater qui fournit la créature de son sel vital et en retour la créature fournit au docteur une compagnie pour remplacer sa femme qu'elle a assassinée pour survivre.

Errant à bord du USS Enterprise, la créature commence à tuer des membres d'équipage en prenant la forme d'une personne inspirant confiance à la future victime. Elle tue Crater et se transforme de nouveau en Nancy, prête à tuer McCoy. Kirk et Spock, ayant découvert le secret de Crater, se ruent dans les quartiers de McCoy et tentent de le convaincre qu'il ne s'agit pas de la vraie Nancy. Kirk est alors attaqué. McCoy tue la créature et sauve ainsi la vie de son ami.

Citations[modifier | modifier le code]

  • Darnell (à Nancy) : « Vous êtes la réplique exacte de la souris que j'ai laissé sur Wrigley, la planète du plaisir !... »
  • Kirk : « Comment votre amour perdu peut affecter votre vision ne m'intéresse pas, docteur. J'ai perdu un homme ! Et je veux savoir qui l'a tué ! »
  • McCoy : « Une autre erreur de ma part... »
    Kirk : (avec un sourire) « Je n'ai pas compté le nombre de vos erreurs mais vous désirez peut-être présenter vos excuses ?... »
  • Kirk : « C'est un mystère et je n'aime pas les mystères, ça me donne mal au ventre, et j'en ai un sacré en ce moment. »

Thèmes et valeurs[modifier | modifier le code]

Cet épisode aborde les limites de ce que l'on peut faire, comprendre et pardonner en situation de survie ainsi que les fragilités humaines face aux pièges de l'apparence et du désir.

Anecdotes et autres informations[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

The Man Trap (littéralement « Le Piège à hommes »), bien que cinquième épisode dans l'ordre de tournage, est le premier épisode diffusé à la télévision, le 8 septembre 1966. Le premier jet du scénario est complet le 13 juin 1966 pour une version finalisée rendue trois jours plus tard. Le script écrit par George Clayton Johnson dénote quelques ressemblances avec l'un de ses précédents travaux pour la série Twilight Zone (épisode The Four Of Us Are Dying, plus tard retravaillé par Rod Sterling et diffusé le 1er janvier 1960. L'histoire montre une personne qui peut se transformer en tout ce qu'elle désire.

Alexander Courage (longtemps l'orchestrateur attitré de Jerry Goldsmith) compose, à l'occasion de The Man Trap, une musique bizarre et effrayante qui sera réutilisée plusieurs fois au cours de cette saison. Le costume que porte le l'homme d'équipage Barnhart ressemble au costume d'un épisode de Outer Limits, The Production and Decay of Strange Particles, avec en vedette Leonard Nimoy. Ceci est l'un des nombreux exemples d'emprunts d'accessoires de Outer Limits par Star Trek, notamment les créatures de l'artiste maquilleur Janos Prohaska. À l'occasion, Prohaska modifiait ses créatures pour en faire des monstres pour le zoo de Talos IV (The Cage) ou le Horta (The Devil in the Dark).

La créature vampire de M-113 est une création de Wah Chang, un artiste maquilleur hawaiien. Le costume est porté par Sharon Gimpel. L'actrice a été frustrée en apprenant que l'on ne la verrait pas du tout à l'écran. Déjà toute menue, Sharon Gimpel a perdu plusieurs kilos en suant dans ce costume désagréablement chaud. La créature vampire de M-113 refera une apparition amusante comme ornement dans le salon de Trelane (The Squire of Gothos).

En 1973, des cinéastes turcs en feront un remake troublant : Turist Omer Uzay Yolunda (Turkish Star Trek).

Acteurs et personnages[modifier | modifier le code]

Pour accentuer les métamorphoses de la créature vampire, certains acteurs ont été choisis pour leur ressemblance. C'est le cas de Jeanne Bal (Nancy) et Bruce Watson (Green).

William Shatner a des problèmes d'acouphènes. Il a déclaré que cela était dû à son travail dans la série. En effet les explosions dans cet épisode et dans Arena étaient vraiment très proches de lui.

James Doohan n'apparaît pas dans cet épisode, mais on peut l'entendre brièvement dans le communicateur de Kirk. Il s'agit d'un dialogue provenant d'un autre épisode.

Dans une ligne de dialogue, Hikaru Sulu bénit le « Grand Oiseau de la Galaxie » ; cette référence sera reprise par les fans comme sobriquet pour Gene Roddenberry qu'ils nommaient affectueusement le « grand oiseau de la galaxie ».

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Le titre provisoire de l'épisode était Damsel With Dulcimer, littéralement « Demoiselle avec Tympanon ».
  • Dans une première version, le docteur Crater devait conduire un tracteur autour du site archéologique.
  • Les mots en swahili prononcés par la créature M-113 déguisée en membre d'équipage, « Nina ku dhania mwanamke mzuri », signifient: « Je pense à vous, jolie dame ».
  • Dans le script original, le nom de la mère d'Uhura est mentionné : M'Umbha.

Décors et accessoires[modifier | modifier le code]

  • Quand Nancy Crater marche pour la première fois vers les hauts quartiers du USS Enterprise, on peut brièvement entendre un chant de Nichelle Nicols issu de Charlie X.
  • C'est le son d'un ricochet qui est utilisé quand Crater est paralysé par un tir de phaseur. La voix de l'acteur Alfred Ryder a été lentement atténuée pour simuler l'effet de paralysie.
  • Dans les premiers épisodes, des effets lumineux indiquent le sens de déplacement de l'ascenseur, verticalement ou horizontalement. Ces effets se retrouveront plus tard sur l'une des consoles de l'ingénierie.
  • C'est le seul épisode de Star Trek où les quartiers de McCoy sont visibles. Par exemple, des accessoires issus d'épisodes précédents sont visibles, comme trois conteneurs cylindriques aperçus sur une table de Ben Childress dans Mudd's Women. Ces accessoires seront recyclés pour le laboratoire de McCoy.
  • On peut voir des membres d'équipage vêtus de l'uniforme du second pilote de la série avec un insigne plus petit. Une femme porte un pantalon. Avec Charlie X, c'est la dernière fois.
  • Dans l'une des scènes d'alerte rouge, dans les corridors du vaisseau, des hommes d'équipage portent des uniformes à col roulé. Il s'agit d'une scène recyclée et jamais utilisée de Where No Man Has Gone Before.
  • Bien que The Man Trap a été tourné avant The Naked Time, on retrouve des plans de cet épisode ici, par exemple, quand Kirk court dans les corridors vers l'infirmerie, ou sa réaction quand Spock lui parle de la plante Borgia depuis un écran de l'infirmerie.
  • C'est la seule fois de la série ou un phaseur est filmé en plongée.
  • Le visuel de la planète M-113 est un recyclage de la planète Alfa 177 de The Enemy Within. Ce visuel sera réutilisé pour la planète de silicone de fer dans The Alternative Factor, Argus X dans Obsession et Ardana dans The Cloud Minders.