Ilona Feher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Feher.
Dans le nom hongrois Fehér Ilona, le nom de famille précède le prénom, mais cet article utilise l’ordre habituel en français Ilona Fehér, où le prénom précède le nom.
Ilona Fehér
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 86 ans)
HolonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
Instrument
Maître
Distinction

Ilona Feher ou Fehér, née le à Budapest en Hongrie et morte en à Holon en Israël, est une violoniste représentative de l’École d'Europe centrale, comptant également Joseph Joachim, Otakar Ševčík et Jenő Hubay. Elle fut également un professeur renommé[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ilona Feher étudie le violon pendant six ans dans la classe de Jenő Hubay, à l'université de musique Franz-Liszt de Budapest. Elle bénéficie également des cours de Joseph Bloch, Josef Smvilovitch et Imre Pogany (ru)[3].

Entre les deux guerres mondiales, elle se produit dans toute l'Europe, notamment avec Willem Mengelberg et l'Orchestre royal du Concertgebouw, l'orchestre symphonique le plus important et le plus célèbre des Pays-Bas.

Ilona Feher vit à Budapest jusqu'en 1942, date à laquelle elle est envoyée avec sa fille en camp de concentration, dont elles s'échappent en 1944.

En 1949, elle s'installe en Israël, où elle devient principalement professeur de violon à la Rubin Académie (en) de Tel Aviv. Parmi ses plus de 250 élèves, beaucoup deviendront célèbres, comme les solistes Pinchas Zukerman, Shlomo Mintz, Hagai Shaham, Ittai Shapira, Moshe Hammer ou Yehonatan Berick, les chambristes Shmuel Ashkenasi et David Ehrlich, les musiciens d'orchestre Ron Ephrat (Rotterdam Philharmonic), Yaakov Rubinstein (en) (Orchestre symphonique de Bamberg), ou encore le chef d'orchestre Yoel Levi[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en-US) Samuel Applebaum, Sada Applebaum et Henry Roth, The way they play, Paganiniana Publications, (lire en ligne)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]