Iloa Les rives de Thiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

ILOA Les Rives de Thiers
Image illustrative de l’article Iloa Les rives de Thiers
Le logo du parc depuis son ouverture en 1989.
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Puy-de-Dôme
Commune Blason de Thiers.png Thiers
Altitude 290 m
Superficie 70 hectares
Cours d'eau étangs, lacs et une rivière (La Dore)
Histoire
Création 1977 (projet), 1985 (construction de la base)
Ouverture 1989
Personnalité(s)
Caractéristiques
Type Base de plein air et de loisirs
Lieux d'intérêts Une des plus grandes bases de plein air et de loisirs d'Auvergne
Gestion
Propriétaire Commune de Thiers
Ouverture au public communal, départemental, régional, national et international
Fréquentation 35 000 entrées pour juillet/Août à la piscine en 1999.
Protection classée en partie par le Réseau Natura 2000
Lien Internet [1]
Accès et transport
Stationnement 3 parkings (1 500 places au total)
Localisation
Coordonnées 45° 52′ 04″ nord, 3° 29′ 01″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
ILOA Les Rives de Thiers

Géolocalisation sur la carte : Auvergne

(Voir situation sur carte : Auvergne)
ILOA Les Rives de Thiers

ILOA (aussi appelée ILOA Les rives de Thiers) est une base de plein air et de loisirs située à Thiers dans le département du Puy-de-Dôme en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle est l'une des 12 bases de plein air et de loisirs de l'ancienne région Auvergne[1]. Avec une superficie de plus de 70 hectares, elle fait partie des plus grandes bases de loisirs de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Projet[modifier | modifier le code]

Le projet de construction d'une base de loisirs à Thiers remonte au début des années 1960 où un essai de barrage sur la Dore pour construire une base de loisirs est envisagé à l'ouest de la commune, proche de Pont-de-Dore. Seulement, l’élastique de Michelin destiné à retenir l’eau n’a duré que le temps de l’inauguration[2].

Suite à cela, la commune de Thiers fait creuser un étang d'environ 2 hectares à quelques mètres de la Dore (aujourd'hui devenu Étang du Chambon) et fait construire un camping municipal plus en aval sur le bord de la Route nationale 89[3]. Le site disposait alors d'un camping municipal, d'un hôtel (Chez la mère Dépalle), d'un étang et d'une rivière (la Dore). Le centre commercial La Varenne n'était pas encore construit et la Ville-basse de Thiers était alors très peu développée. Aujourd'hui le camping est fermé mais l'étang subsiste et est devenu un carpodrome en 2015[4].

En 1960, les communes de Thiers et de Dorat autorisèrent la société Sables Graviers Services Misson[5] à exploiter des terrains sableux au nord-ouest de la commune de Thiers et au sud-est de la commune de Dorat. Le lit de la Dore est alors profondément modifié et une dizaine d'étangs sont alors créés en creusant le sol aux alentours[6], comme l'étang d'Iloa (Le Trou-du-golf) ou le lac de Courty.

Construction[modifier | modifier le code]

Suite à la vague de construction massive de bases de plein air et de loisirs en France dans les années 1970, la commune de Thiers a en projet la construction d'une grande base de plein air et de loisirs d'environ 70 hectares[7] sur le site de la carrière, qui ferma ses portes en 1982. C'est en 1985 que les premiers terrassements du site prennent place. En 1987, plusieurs bâtiments sont déjà présents sur le site comme le club house du tennis[8]. Entre 1987 et 1989, les principaux bâtiments de la base de loisirs sont en place (piscine extérieure de 3 600 m3 de surface en eau: Piscine d'Iloa, le Club-house, le restaurant (Le canotier), le tennis, le camping municipal (appelé Camping d'Iloa) en remplacement de l'ancien camping municipal proche de Pont-De-Dore[9]. En 1988, le lac où coulait la Dore est nettoyé et des digues en pierres sont alors installées pour séparer la rivière de l'étang. Des petits embarcadères sont installés entre la rive de l'étang proche du parking principal du site et sur la rive proche de la Dore et des barques assurent la liaison entre les deux rives. La même année voit l’installation de nombreuses activités comme le Tir-au-golf, le mini-golf, des jeux pour enfants et adolescents ou encore un stade de Rugby.

Ouverture[modifier | modifier le code]

1989 marque l'ouverture officielle de la base de plein air et de loisirs, nommée en premier lieu « Base de loisirs de Courty » puis « ILOA Les Rives de Thiers », en référence à sa situation géographique sur la commune de Thiers pour « Les Rives de Thiers » (la limite communale entre Dorat et Thiers se situe au nord de la base de loisirs)[10].

Vers un déclin de la base?[modifier | modifier le code]

2008 marque une période de déclin de la base de loisirs avec la fermeture de la piscine extérieure (Piscine d'Iloa), du restaurant Le canotier, la suppression de la barque qui reliait les deux rives de l'étang de l'ouest d'Iloa, l'arrêt du tir-au-golf dans l'étang dit « le trou du golf ou lac d'Iloa » et l'arrêt d'entretien de nombreux espaces comme l'étang de Courty ou les 30 hectares de végétations initialement prévues pour accueillir un golf[11]. La municipalité avec en tête le maire Thierry Déglon fera lourdement réagir l'opposition et de nombreux débats auront alors lieu[11]. Pour remédier au manque de services de baignade dans la région thiernoise, le conseil municipal présidé par Thierry Déglon fait réaménager une petite partie des berges de l'étang d'Iloa, dit le « Trou-du-Golf » en plage de sable[12] qui sera ouverte en 2013, un an après sa construction.

Vers une « remontée d'Iloa »?[modifier | modifier le code]

En 2017, après de nombreuses fermetures de la piscine municipale de Thiers en Ville-haute[13], l'annonce de la construction d'un centre aquatique intercommunal est annoncé sur la commune de Thiers, sans donner d'indication précises quand au lieu du futur site. C'est en 2018 que la communauté de commune de Thiers Dore et Montagne annonce que le futur centre aquatique sera bâti sur le site d'Iloa[14]. Il fera plus de 10 000 m² et sera entièrement installé sur une zone non-inondable. Ce projet pourrait redynamiser la base de loisirs qui n'a plus de piscine publique depuis 2008[9].

Accessibilité[modifier | modifier le code]

La base se situe à 7 km du centre-ville de Thiers et à 2 km de la sortie Thiers-ouest sur l'Autoroute A89[7]. Elle est également à 43 km de la capitale auvergnate Clermont-Ferrand via l'A89[15] pour un temps de trajet un peu inférieur à 30 minutes. L'ancienne Route nationale 106 devenue Route départementale 906 longe le complexe à l'est, ainsi que la Route départementale 44 au nord. La ligne 2 des Transports Urbains Thiernois (TUT) dessert le nord de la base de loisirs. Entre juin et septembre, une navette gratuite relie le centre-ville de Thiers à la zone[16]. La Gare de Thiers se situe à 5 km de la base via la RD94c pour un temps de trajet de 8 minutes.

Gestion[modifier | modifier le code]

La base de loisirs est la propriété de la ville de Thiers, par conséquent c'est à elle qu'en revient la gestion. De nombreux agents municipaux entretiennent l'ensemble du complexe, allant du camping municipal à la surveillance de la baignade. L'accès à la base de loisirs n'a pas toujours été gratuit. À l'ouverture du site, seuls les thiernois ne payent pas pour entrer dans ce dernier.

Quelques activités sont quant à elles gérées par des associations. Ainsi, le terrain de rugby appartenant à la commune est utilisé par le club du Pays de Thiers rugby, les terrains extérieurs et intérieurs de tennis par le club de tennis de Thiers et le stand tir-à-l'arc par l'association Thiers Arc Club. La dernière année de fonctionnement de la piscine d'Iloa est confiée à Thiers communauté en 2007 avant de définitivement fermer fin 2008.

Une partie du site est protégée par le réseau européen Natura 2000[17] et par le Parc naturel régional Livradois-Forez.

Projets[modifier | modifier le code]

Construction d'un centre aquatique[modifier | modifier le code]

La ville de Thiers ainsi que la communauté de communes Thiers Dore et Montagne ont plusieurs projets d'aménagements pour la base de loisirs. La construction d'une nouvelle piscine intercommunale est d'abord envisagée. En effet, devant la piscine vieillissante nommée Piscine René Barnérias ouverte il y a plus de 40 ans, des travaux vont être entrepris pour construire une piscine intercommunale sur le site d'Iloa[18].

Rénovation des vestiaires de l'ancienne piscine[modifier | modifier le code]

La rénovation des vestiaires de l'ancienne piscine pour desservir la plage[19],[20] est un projet qui date depuis 2015. Les premiers travaux de réhabilitation ont lieu en janvier 2018[21]. Ces derniers auront pour fonction d'accueillir des sanitaires, des vestiaires, une salle de réunion et une salle de rangement[21]. Seulement, seuls les vestiaires seront réhabilités.

Autres projets[modifier | modifier le code]

D'autres projets, moins aboutis sont en réflexion autour du site: la rénovation de l'ancien restaurant « Le canotier »[20] et la transformation de l'ancienne piscine d'Iloa en espace naturel, favorisant la faune et la flore[22]. Fermée depuis 2008, la piscine d'été était la plus grande piscine d'Auvergne avec plus de 3 600 m2 de surface en eau[23]. Elle était constituée d'un grand toboggan, de nombreuses petites attractions aquatiques (champignon, dauphin, rocher, cascade, plongeoir..) et d'un terrain de rugby.

Zone inondable[modifier | modifier le code]

Le site d'Iloa est en grande partie situé en zone inondable[24]. Seules le camping et une partie de l'ancien golf ne sont pas dans cette zone. La construction de bâtiment en 1989 est autorisée à la commune de Thiers. Ainsi, le club-house, la piscine ou encore quelques sanitaires sortent de terre.

Le terrain est inondable tout d'abord à cause de sa proximité avec la Dore. En effet, la rivière délimite la frontière est de la base de loisirs. Lors de crues, le site peut-être rapidement inondé, selon l'intensité de la montée des eaux[24]. Il l'est également par la présence d'une multitude d'étang et d'un lac, comme le Lac de Courty et l'Étang d'Iloa. Enfin, Iloa est située dans une plaine, où les eaux peuvent facilement inonder le site en raison de son relief quasiment plat[25]. Le plan ci-dessous montre la base de loisirs d'Iloa Les rives de Thiers et les zones qui sont exposées aux risques d'inondations.

Le plan des zones-inondables de la base de loisirs d'Iloa.

Galerie[modifier | modifier le code]

Activités[modifier | modifier le code]

Plusieurs activités sont à disposition dans la base de loisirs[26],[27]:

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bases de loisirs en Auvergne », sur loisirs.fr (consulté le 24 février 2017)
  2. « Histoire de Peschadoires », sur www.peschadoires.fr, (consulté le 24 août 2017)
  3. « Remonter le temps », IGN,‎ (lire en ligne)
  4. Centre France, « Le carpodrome de l’étang du Chambon inauguré à Thiers », www.lamontagne.fr,‎ (lire en ligne)
  5. « Sables Graviers Services Misson Orléat (adresse) », sur www.pagesjaunes.fr (consulté le 24 août 2017)
  6. « Remonter le temps », IGN,‎ (lire en ligne)
  7. a et b « Camping d'iloa », sur ville-thiers.fr (consulté le 24 février 2017)
  8. « Remonter le temps », IGN,‎ , p. 1 (lire en ligne)
  9. a et b Centre France, « L’idée d’un démontage des équipements de la piscine d’Iloa, fermée en 2008, s’impose désormais », www.lamontagne.fr,‎ (lire en ligne)
  10. « OpenStreetMap », sur OpenStreetMap (consulté le 24 août 2017)
  11. a et b Conseil municipal de Thiers, « Journal Local Thiernois », JLT,‎ , p. 16 (lire en ligne)
  12. « PLAGE ILOA », sur www.auvergne-tourisme.info (consulté le 24 août 2017)
  13. Centre France, « Puy-de-Dôme - La piscine municipale de Thiers devrait rouvrir le 11 décembre », www.lamontagne.fr,‎ (lire en ligne)
  14. Centre France, « Thiers Dore et Montagne - La future piscine sera construite à Iloa », www.lamontagne.fr,‎ (lire en ligne)
  15. « Baignade en famille : top des lacs et plans d'eau près de Clermont-Ferrand », sur citizenkid.com (consulté le 24 février 2017)
  16. « Iloa profite de sa proximité avec Thiers », sur lamontagne.fr, (consulté le 24 février 2017)
  17. « Site natura 2000: Zone de convergence Allier et Dore », sur inpn.mnhn.fr (consulté le 24 février 2017)
  18. Centre France, « Conseil municipal de Thiers - Orientations budgétaires 2017 : maintenir le cap avec toujours moins », www.lamontagne.fr,‎ (lire en ligne)
  19. Centre France, « Thiers va recevoir 500.000€ du ministère de l'Écologie », www.lamontagne.fr,‎ (lire en ligne)
  20. a et b Centre France, « Thiers - Des projets structurants à faire aboutir », www.lamontagne.fr,‎ (lire en ligne)
  21. a et b « PressReader.com - Connecting People Through News », sur www.pressreader.com (consulté le 21 avril 2018)
  22. Centre France, « L’idée d’un démontage des équipements de la piscine d’Iloa, fermée en 2008, s’impose désormais », www.lamontagne.fr,‎ (lire en ligne)
  23. « Iloa, vivre à Thiers », Vivre à Thiers,‎ , p. 16 (lire en ligne)
  24. a et b Puy-de-Dôme, Plan de prévention des risques naturels, Département du Puy-de-Dôme, , 45 p., p. 11
  25. « Google Maps », sur Google Maps (consulté le 21 avril 2018)
  26. « La base de loisirs s’apprête à accueillir ses visiteurs pour la nouvelle saison à venir », sur lamontagne.fr, (consulté le 24 février 2017)
  27. « Plage d'iloa », sur auvergne-tourisme.info (consulté le 24 février 2017)
  28. Centre France, « On ne pourra pas se baigner à Iloa au cours de l’été », www.lamontagne.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)
  29. Geocaching, « Connectez-vous à Géocaching », sur www.geocaching.com (consulté le 4 septembre 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]