Ilma Rakusa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ilma Rakusa
P1030697 IlmaRakusa.JPG
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Genres artistiques
Site web
Distinctions
Liste détaillée
Prix Adalbert-von-Chamisso ()
Prix suisse du livre ()
Manès-Sperber-Preis (d) ()
Prix ​​de littérature de Berlin (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales

Ilma Rakusa, née le à Rimavská Sobota en Slovaquie, est une écrivaine, dramaturge et traductrice suisse de langue allemande.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ilma Rakusa est fille d'un père slovène et d'une mère hongroise. Elle a une enfance nomade entre Budapest, Ljubljana et Trieste pendant les six premières années . En 1951, la famille s'installe en Suisse.Après ses études secondaires, elle étudie les langues slaves et romanes et la littérature à Zurich, Paris et Leningrad de 1965 à 1971. En 1971, elle soutient son doctorat de philosophie sur le thème "Études sur le motif de solitude dans la littérature russe". De 1971 à 1977, elle est assistante au département slave de l'Université de Zurich, puis chargée de cours depuis 1977. En plus de ce travail, elle est traductrice depuis le français, le russe, le serbo-croate et l'hongrois vers l'allemand et journaliste pour la NZZ et Die Zeit.

Elle reçoit le prix suisse du livre en 2009 et et le Prix Lipp de littérature en 2013 pour "La Mer Encore"[1],[2].

Elle est traductrice de nombreux auteurs dont le russe Alexei Remisov, le hongrois Imre Kertész, la poétesse suisse Marina Tsvetaeva, Anton Tchekhov, le serbo-croate Danilo Kiš et Marguerite Duras[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Studien zum Motiv der Einsamkeit in der russischen Literatur., 1973.
  • Wie Winter, 1977
  • Sinai., 1980.
  • Die Insel., 1982.
- traduit en français sous le titre L’Île par Natacha Ruedin-Royon, Lausanne, Suisse, Éditions d’en bas, 2016, 103 p. (ISBN 978-2-8290-0522-0)
  • Miramar., 1986.
  • Leben. 15 Akronyme., 1990.
  • Steppe. Erzählungen., 1990.
  • Les mots, morts. Gedichte., avec Regine Walter, 1992.
  • Jim. Sieben Dramolette., 1993.
  • Farbband und Randfigur. Vorlesungen zur Poetik., 1994.
  • Ein Strich durch alles. 90 Neunzeiler., 1997
  • Love after love. Acht Abgesänge., 2001, ISBN
  • Von Ketzern und Klassikern. Streifzüge durch die russische Literatur., 2003.
- Prix Adalbert-von-Chamisso 2003.
  • Langsamer! Gegen Atemlosigkeit, Akzeleration und andere Zumutungen., 2006
  • Stille. Zeit. Essays., 2005.
  • Durch Schnee. Erzählungen und Prosaminiaturen (mit einem Nachwort von Kathrin Röggla), 2006.
  • Zur Sprache gehen (Dresdner Chamisso-Poetikvorlesungen 2005), 2006
  • Garten, Züge. Eine Erzählung und 10 Gedichte., 2006.
  • Mehr Meer. Erinnerungspassagen., 2009.
- Prix suisse du livre 2009
- Prix Lipp Suisse 2013
- traduit en français sous le titre La mer encore. Passages de la mémoire par Patricia Zurcher, Lausanne, Suisse, Éditions d’en bas, coll. « CH », 2012, 317 p. (ISBN 978-2-8290-0441-4)
  • Aufgerissene Blicke. Berlin-Journal., 2013.
  • Einsamkeit mit rollendem „r“, 2014.
  • Autobiographisches Schreiben als Bildungsroman, 2014.
  • Impressum: Langsames Licht, 2016
  • Listen, Litaneien, Loops - Zwischen poetischer Anrufung und Inventur., 2016.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Audio: Ilma Rakusa : "La Mer Encore" », sur Play RTS,
  2. « Le Prix Lipp de littérature couronne à Genève Ilma Rakusa », Tribune de Genève,‎ (lire en ligne)
  3. (de-ch) Terézia Mora, « Ilma Rakusa wird siebzig: Das Geschenk | NZZ », Neue Zürcher Zeitung,‎ (ISSN 0376-6829, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]