Illya Marchenko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Illya Marchenko
Image illustrative de l’article Illya Marchenko
Illya Marchenko lors de l'Open d'Orléans en 2013.
Carrière professionnelle
2006
Nationalité Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Naissance (32 ans)
Dniprodzerjinsk
Taille 1,85 m (6 1)
Prise de raquette Droitier, revers à deux mains
Entraîneur Tibor Toth
Gains en tournois 2 026 773 $
Palmarès
En simple
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 49e (26/09/2016)
En double
Titres 0
Finales perdues 0
Meilleur classement 268e (25/08/2014)
Meilleurs résultats en Grand Chelem
Aust. R-G. Wim. US.
Simple 1/32 1/64 1/32 1/8

Illya Marchenko, né le à Dniprodzerjinsk, est un joueur de tennis ukrainien, professionnel depuis 2006.

Biographie[modifier | modifier le code]

Illya Marchenko commence à jouer au tennis à l'âge de 7 ans. Sa surface préférée est le dur ainsi que les terrains en indoor. Habitant Donetsk, il choisit de quitter les conflits en Ukraine en 2015 pour s'installer à Bratislava.

Il a remporté 6 tournois sur le circuit Challenger en simple : Istanbul en 2009, Penza en 2012, Brescia en 2014, Mons en 2015, Recanati 2016 et Izmir en 2017 ; et 2 en double : Orléans en 2013 avec Serhiy Stakhovsky et Brescia en 2014 avec Denys Molchanov.

Membre de l'équipe d'Ukraine de Coupe Davis depuis 2008, il a joué les barrages du groupe mondial en 2009 et 2014.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il rencontre ses premiers succès sur le circuit Challenger dès 2008 avec une demi-finale à Izmir après avoir battu Kei Nishikori, puis une finale à Boukhara face à Denis Istomin. En février 2009, il se qualifie pour la première fois dans le tableau final d'un tournoi ATP à Marseille. Il se révèle sur le circuit ATP au mois d'octobre en atteignant les demi-finales à Moscou grâce à des succès sur Andrey Golubev et Evgeny Korolev. Il s'incline ensuite contre Janko Tipsarević. Cette même année, il remporte le tournoi d'Istanbul et participe à deux autres finales à Penza et Astana.

Il intègre pour la première fois le top 100 en février 2010 après avoir atteint le second tour à l'Open d'Australie et s'être qualifié pour les quarts de finale du tournoi de Zagreb. Il réalise la même performance à Marseille en disposant d'Olivier Rochus en huitièmes. En mars, il remporte son premier match dans un Masters 1000 contre Paul-Henri Mathieu à Miami. Il atteint également les quarts de finale à Eastbourne sur gazon ainsi que les huitièmes de finale à Washington et à New Haven. En fin d'année, il participe à sa seconde demi-finale sur le circuit, cette fois-ci à Saint-Pétersbourg.

En 2011, hormis une victoire sur Ernests Gulbis (33e) à Belgrade, il enchaîne les contre-performances et termine sa saison au-delà de la 200e place. Il retourne ainsi sur le circuit Challenger et participe à quatre finales en 2012. Classé 440e à l'été 2012, il atteint la 118e place un an plus tard grâce à ces bons résultats. Il renoue avec les tournois ATP pendant l'été 2014 en se qualifiant notamment pour le second tour de l'US Open.

En 2015, pour la première fois depuis cinq ans, il se qualifie pour les quarts de finale d'un tournoi ATP à Bois-le-Duc après avoir écarté João Sousa (44e mondial) au second tour. Il élimine également Gaël Monfils au premier tour de l'US Open sur abandon de ce dernier au 3e set. Au mois d'octobre, sa victoire à l'Ethias Trophy marque son retour dans le top 100. En janvier 2016, il bat son premier joueur du top 10 en s'imposant contre le 7e mondial David Ferrer au premier tour du tournoi de Doha où il se qualifie ensuite pour les demi-finales grâce à sa victoire sur Jérémy Chardy (31e). En février, il participe aux quarts de finale du tournoi d'Acapulco. Après deux finales dans des tournois Challenger, il atteint pour la première fois de sa carrière les huitièmes de finale d'un Grand Chelem à l'US Open. Il profite notamment de l'abandon de Nick Kyrgios au 3e tour (4-6, 6-4, 6-1, ab.). Sa saison 2017 est marquée par un nouveau titre à Izmir, mais aussi une opération à la jambe droite.

Parcours dans les tournois du Grand Chelem[modifier | modifier le code]

En simple[modifier | modifier le code]

Année Open d'Australie Internationaux de France Wimbledon US Open
2010 2e tour (1/32) Drapeau : Russie N. Davydenko 1er tour (1/64) Drapeau : Italie P. Starace 2e tour (1/32) Forfait 1er tour (1/64) Drapeau : Croatie Marin Čilić
2011 2e tour (1/32) Drapeau : Royaume-Uni Andy Murray 1er tour (1/64) Drapeau : Afrique du Sud Kevin Anderson
2012 1er tour (1/64) Drapeau : Ukraine S. Stakhovsky
2013 1er tour (1/64) Drapeau : Afrique du Sud Kevin Anderson
2014 2e tour (1/32) Drapeau : Croatie Marin Čilić
2015 1er tour (1/64) Drapeau : Canada Milos Raonic 1er tour (1/64) Drapeau : Argentine Carlos Berlocq 2e tour (1/32) Drapeau : Ukraine S. Stakhovsky
2016 1er tour (1/64) Drapeau : Australie Omar Jasika 1er tour (1/64) Drapeau : République dominicaine Víctor Estrella 1er tour (1/64) Drapeau : France Julien Benneteau 1/8 de finale Drapeau : Suisse S. Wawrinka
2017 1er tour (1/64) Drapeau : Royaume-Uni Andy Murray 1er tour (1/64) Drapeau : République tchèque Jiří Veselý

N.B. : à droite du résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Parcours dans les Masters 1000[modifier | modifier le code]

Année Indian Wells Miami Monte-Carlo Rome Madrid[1] Canada Cincinnati Shanghai Paris
2010 2e tour
Drapeau : Espagne T. Robredo
1er tour
Drapeau : Espagne N. Almagro
1er tour
Drapeau : Ukraine S. Stakhovsky
2011 1er tour
Drapeau : États-Unis Tim Smyczek
2016 2e tour
Drapeau : Suisse S. Wawrinka
1er tour
Drapeau : France A. Mannarino
1er tour
Drapeau : Allemagne J.-L. Struff

N.B. : sous le résultat se trouve le nom de l'ultime adversaire.

Classement ATP en fin de saison[modifier | modifier le code]

Année 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017
Rang en simple 446 en diminution 510 en augmentation 222 en augmentation 120 en augmentation 81 en diminution 228 en augmentation 160 en augmentation 155 en augmentation 143 en augmentation 94 en augmentation 74 en diminution 198

Source : (en) Classements de Illya Marchenko sur le site officiel de la Fédération internationale de tennis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'ordre chronologique des Masters 1000 de Rome et de Madrid a changé au cours des ans.

Liens externes[modifier | modifier le code]