Illy (Ardennes)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Illy
Illy (Ardennes)
Chevet de l'église et à droite la mairie.
Blason de Illy
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Ardennes
Arrondissement Sedan
Intercommunalité Ardenne Métropole
Maire
Mandat
Jacques Muller
2020-2026
Code postal 08200
Code commune 08232
Démographie
Population
municipale
408 hab. (2018 en augmentation de 3,29 % par rapport à 2013)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 44′ 12″ nord, 4° 57′ 44″ est
Superficie 15,6 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Sedan
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Sedan-2
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Illy
Géolocalisation sur la carte : Ardennes
Voir sur la carte topographique des Ardennes
City locator 14.svg
Illy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Illy
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Illy

Illy est une commune française, située dans le département des Ardennes en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette commune des Ardennes est intégrée à la communauté de communes du Pays sedanais et est desservie par quatre routes départementales. Organisée en openfield (champ ouvert), elle est entourée de parcelles cultivées et de prairies (remembrement effectué en 1964). Le territoire de la commune est délimité au nord par la frontière belge et est composé pour grande partie de forêts. Le village principal est drainé par un petit affluent de la Meuse, le ruisseau de Mézières. Le hameau Olly, qui est rattaché administrativement à Illy, est drainé par la rivière de la Givonne.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Illy est une commune rurale[Note 1],[1]. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Sedan, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 32 communes, est catégorisée dans les aires de moins de 50 000 habitants[4],[5].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (73,6 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (75,4 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (73,6 %), prairies (16 %), terres arables (8,5 %), zones urbanisées (1,6 %), zones agricoles hétérogènes (0,3 %)[6].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[7].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1560, Illy fait partie de la principauté de Sedan. Lors de la bataille de Sedan (guerre franco-prussienne de 1870), le territoire de la commune a servi de zone de combats menés contre les troupes prussiennes. La 1re division de la cavalerie de réserve sous le commandement du général Margueritte (constituée essentiellement par les régiments de chasseurs d'Afrique) était positionnée autour du plateau de Floing et du calvaire d'Illy. Le au matin, les cavaliers du général Margueritte essayent d’empêcher les Prussiens de les encercler. Il fut gravement blessé juste avant la charge épique et tragique de sa division.

À Olly, à partir du Xe siècle, de nombreuses manufactures de pelotonnage de la laine ont été installées le long des cours d'eau de la Givonne et des Dix Frères. Ces usines ont été remplacées à partir du XVIIIe siècle par des taillanderies puis des filatures jusqu'au XXe siècle.

Le , une partie des Ardennes est ravagée par de violents orages et même une tornade qui touche particulièrement le village d'Illy (on y compte un mort, un garçon de ferme retrouvé dans les décombres d'une grange) ainsi que les filatures Pingard et Rousseau à Olly[8],[9].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1876   Gigleux[10]    
         
avant 1988 ? Marc Lambert    
mars 2001 mai 2020 Bernard Stringer[11]    
mai 2020 En cours Jacques Muller[11],[12]   Ancien cadre
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[14].

En 2018, la commune comptait 408 habitants[Note 3], en augmentation de 3,29 % par rapport à 2013 (Ardennes : −3,23 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
502537492576659786825838881
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
895905946903834786740671571
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
538364483412378370463434394
1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2018 -
395342413422411404411408-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église.
  • La Croix d'Illy. Cette croix est un des sites de la bataille de Sedan, mentionné dans le livre d'Émile Zola : La Débacle.
  • Chemin de l'ancienne voie ferrée du « Bouillonnais ».
  • Viaduc du « Bouillonnais », détruit en 1940.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Illy

Les armes d’Illy se blasonnent ainsi :

de sinople aux deux sabres d’argent garnies d’or passés en sautoir, accompagnés en chef d’une roue de moulin du même, au chef échiqueté d’argent et de gueules de trois tires[17].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  6. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  7. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  8. « Les violents orages ardennais du 9 août 1905 : investigations sur un cas probable de bow-echo tornadique » [PDF], sur www.keraunos.org, Observatoire français des tornades et orages violents, (consulté le )
  9. « Le Cyclone des Ardennes, Le Figaro du 11 août 1905 », sur Gallica, (consulté le )
  10. Almanach Matot-Braine, historique, administratif & commercial de la Marne, de l'Aisne et des Ardennes, 1877, p241.
  11. a et b « Municipales 2020. Jacques Muller souhaite poursuivre le travail à Illy », L'Ardennais (journal),‎ (lire en ligne)
  12. « Municipales 2020. Enjeux et résultats. Illy », sur Le Monde
  13. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.
  17. http://armorialdefrance.fr/page_blason.php?ville=11293

Liens externes[modifier | modifier le code]