Illiers-l'Évêque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir L'Évêque.

Illiers-l'Évêque
Illiers-l'Évêque
Chapelle seigneuriale dite Notre-Dame-de-Pitié.
Blason de Illiers-l'Évêque
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Évreux
Canton Verneuil-sur-Avre
Intercommunalité Évreux Portes de Normandie
Maire
Mandat
Joël Clomenil
2014-2020
Code postal 27770
Code commune 27350
Démographie
Gentilé Illien-épiscopien
Population
municipale
993 hab. (2015 en augmentation de 0,2 % par rapport à 2010)
Densité 48 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 49′ 18″ nord, 1° 16′ 03″ est
Altitude Min. 114 m
Max. 147 m
Superficie 20,63 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Illiers-l'Évêque

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Illiers-l'Évêque

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Illiers-l'Évêque

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Illiers-l'Évêque

Illiers-l'Évêque est une commune française située dans le département de l'Eure en région Normandie. Les habitants d'Illiers-l'Évêque sont des Illiens-Épiscopiens.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Illiers-l'Évêque[1]
Coudres Lignerolles
Marcilly-la-Campagne Illiers-l'Évêque[1] Marcilly-sur-Eure
La Madeleine-de-Nonancourt La Madeleine-de-Nonancourt, Courdemanche

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous les formes Illiae XIe siècle, Hilleiae et Illeiae en 1157, Illais en 1217 [2].

Illiers était un fief héréditaire tenu par l' évêque d'Evreux[3].

De nombreuses communes ou localités portent un nom se terminant par l'Évêque (ou l'Évesque en orthographe traditionnelle parfois encore utilisée), en référence à un prélat y ayant habité, séjourné ou possédé un bien.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au cours de la Révolution française, la commune porta provisoirement le nom d'Illiers-sur-Condanne[4].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
avant 2001   Francis Colleu   maire
mars 2001 en cours Joël Clomenil DVD Agriculteur retraité, maire
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6].

En 2015, la commune comptait 993 habitants[Note 1], en augmentation de 0,2 % par rapport à 2010 (Eure : +2,63 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
794840804813781809786768791
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
780751725704700676680632597
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
583572572507531529565594514
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
580569595613734890970981997
2015 - - - - - - - -
993--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Notre-Dame [8]
  • Chapelle seigneuriale dite Notre-Dame-de-Pitié, classée au titre des Monuments historiques par arrêté du 30 novembre 1938 [9], adossée à l'église.
  • Château de Pinson - dolmen dans le parc.
  • Château de Jersey.
  • Château de Louge.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Illiers-l'Évêque.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

écartelé au premier de gueules aux deux léopards d’or passant l’un sur l’autre, au deuxième d’argent à la tour de gueules, au troisième d’argent à la grappe de raisin de gueules, tigée de sable, au quatrième de gueules à la mitre d’évêque d’or.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Communes 2016 » activée ».
  2. Ernest Nègre - Toponymie générale de la France - Volume 1 - Page 216.
  3. Société historique et archéologique de l'Orne - 2005 - Bulletin de la Société historique et archéologique de l'Orne, Volume 124, Numéros 1 à 4, Page 64.
  4. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  8. La sauvegarde de l'art français [1].
  9. Notice no PA00099457, base Mérimée, ministère français de la Culture