Ilia Répine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ilia Répine
REPIN portret REPIN.jpg

Autoportrait (1878)

Naissance

Tchougouïev
Décès
Nom dans la langue maternelle
Илья́ Ефи́мович Ре́пинVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Илья́ Ефи́мович Ре́пин
Nationalité
russe
Activité
Formation
Domiciles
Tchouhouïv (à partir de ), Repino (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mouvement
Enfant
Juri Repin (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Legion Honneur Chevalier ribbon.svg
Œuvres réputées
signature d'Ilia Répine

signature

Ilia Iefimovitch Répine (en russe : Илья́ Ефи́мович Ре́пин, en ukrainien : Ілля Юхимович Рєпін, Illia Ioukhymovytch Riepine), né à Tchougouïev, près de Kharkov, aujourd'hui en Ukraine, le et décédé le à Kuokkala (Finlande), est l'un des principaux peintres et sculpteurs russes du mouvement artistique Ambulants. Une part importante de sa création est consacrée à son Ukraine natale. Ses œuvres réalistes expriment souvent une critique cinglante de l'ordre social. Vers la fin des années 1920 furent publiés en Union soviétique des travaux détaillés sur l'artiste à tel point que se développa dans la décennie suivante un véritable culte pour lui. De ce fait, Répine fut retenu comme référence en termes de réalisme pour les artistes du courant réaliste socialiste soviétique en URSS.

Biographie et œuvre[modifier | modifier le code]

Portrait de Vera Repin, l'épouse d'Ilia Répine (1878).

Ilia Répine est né à Tchougouïev au cœur de la région historique d'Ukraine Sloboda. Son père était officier. En 1866, après son apprentissage auprès d'un peintre d'icônes appelé Bunakov ainsi que des études préliminaires en peinture de portraits, il part pour Saint-Pétersbourg où il étudie à l'Académie impériale des beaux-arts. Il séjourne en Italie et à Paris, grâce à une bourse attribuée par l'Académie, de 1873 à 1876. Au contact des Impressionnistes français qui le marquent durablement dans son usage des lumières et couleurs, il pеint des paysans, des poissonnières et des scènes de la vie marchande.

Il rejoint l'association des peintres ambulants (Société des Expositions artistiques Ambulantes) en 1878. À partir de 1882 il vit à Saint-Pétersbourg mais fait de nombreux voyages à l'étranger. Inspiré par les portraits de Rembrandt représentant des vieillards, il immortalise nombre de ses compatriotes les plus célèbres, tels que Léon Tolstoï, Mendeleïev, Pobedonostsev, et Moussorgski. En 1903, il est chargé par le gouvernement russe de réaliser son œuvre la plus grandiose, une toile de 400 × 877 cm représentant la Session protocolaire du Conseil d'État pour marquer son centenaire le 7 mai 1901.

Après la Révolution de 1917, son lieu de résidence, les Pénates, à Kuokkala, situé au nord de Saint-Pétersbourg, est incorporé à la Finlande. Il est invité par Lénine à revenir en Russie, mais il est trop vieux pour entreprendre le voyage. Il ne revient en Russie que sur les supplications du ministre de l'éducation de l'Union soviétique en 1926. Il meurt à Kuokkala, en Finlande (aujourd'hui russe : Repino, oblast de Léningrad) en 1930.

Les peintures les plus célèbres d'Ilia Répine sont Ivan le Terrible tue son fils (1885), Les Bateliers de la Volga (1870-73), et Les Cosaques zaporogues écrivant une lettre au sultan de Turquie (1880-91). Pour des générations d'écoliers, Les Bateliers de la Volga a longtemps représenté le symbole de l'oppression tsariste.

Ilia Répine a eu entre autres pour élèves Isaak Brodsky, Nikolaï Fechine, Elena Luksch-Makowsky, Valentin Serov, Konstantin Somov, Vassili Porfirevitch Timorev, Marianne von Werefkin, Alexei von Jawlensky.

Galerie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :