Ilia Naïchouller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ilia Naïchouller
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Biting Elbows (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Ilia Naïchouller (en russe : Илья Найшуллер), souvent écrit Ilya Naishuller[1], est un réalisateur, scénariste, producteur, acteur et musicien russe, né le à Moscou (à l'époque en URSS).

Comme chanteur et guitariste, il est l'un des membres fondateurs du groupe de rock indie russe Biting Elbows (en), dont il réalise aussi les clips.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ilia Viktorovitch Naïchouller[2] (en russe : Илья Викторович Найшуллер) naît à Moscou, ville qu'il quitte à l'âge de sept ans pour habiter avec sa mère à Londres. Sept ans plus tard, ils reviennent en Russie.

Il étudie à la Tisch School of the Arts, qu'il quitte rapidement.

En 1999, avec quelques autres étudiants, il fonde son premier groupe de musique mais qui ne connaît qu'une brève existence. En 2008, il fonde le groupe de rock Biting Elbows (en), dans lequel il est chanteur et guitariste. En 2011, il apparaît dans le EP Dope Fiend Massacre et le premier album Biting Elbows.

En 2013, Naïchouller apparaît dans le single Bad Motherfucker, pour lequel il compose également la musique. Cette même année, il tient un petit rôle dans la comédie policière de Roman Karimov All at Once.

Peu de temps après, Naïchouller fait ses débuts de réalisateur au cinéma avec Hardcore, rebaptisé après Hardcore Henry. Ce film d'action a été produit par Timur Bekmambetov et Sharlto Copley et Tim Roth y tenaient des rôles de soutien. Naïchouller en fut le scénariste, le réalisateur, le producteur et y jouait également. Le film a été présenté au Festival international du film de Toronto 2015 où il remporte le prix du public, et a rapporté 14,3 millions de $ USD, devenant l'un des plus grands succès du cinéma russe depuis 1991.

Apparitions et style de réalisation[modifier | modifier le code]

Les travaux de Naïchouller se remarquent par leur style de réalisation, avec notamment un retournement de situation et un dénouement surprenant dans la grande majorité de sa filmographie.

On remarque aussi qu'il aime à apparaître dans ses réalisations sous forme de caméo soudain, souvent dans l'optique de briser le quatrième mur.

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Court métrage[modifier | modifier le code]

  • 2016 : The Medic

Clips[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Dope Fiend Massacre - Biting Elbows
  • 2011 : The Stampede - Biting Elbows
  • 2012 : Toothpick - Biting Elbows
  • 2013 : Bad Motherfucker - Biting Elbows
  • 2016 : False Alarm - The Weeknd
  • 2017 : Кольщик (Kolshchik) - Leningrad
  • 2017 : Вояж (Voyage) - Leningrad
  • 2018 : Жу-Жу (Jou-Jou) - Leningrad
  • 2018 : Цой (Tsoï) - Leningrad
  • 2019 : Heartache - Biting Elbows
  • 2019 : Control - Biting Elbows

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Comme producteur[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon les règles de transcription du russe en français, son nom doit s'écrire « Ilia Naïchouller » en français. Toutefois, de très nombreuses sources francophones, ainsi que des documents et matériels de distribution, utilisent la transcription anglaise : « Ilya Naishuller ».
  2. « Ilia Naïchouller », sur kinoglaz.fr (consulté le 30 mars 2021)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :