Ilia Kan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ilia Kan
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Titres aux échecs
Maître des sports de l'URSS (jeu d'échecs) (d) (depuis ), maître international d'échecs (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata

Ilia Kan (né le 4 mai 1909 à Samara, mort le 18 décembre 1978 à Moscou) est un joueur d'échecs soviétique qui fut champion de Moscou en 1936, ex æquo avec Vladimir Alatortsev. Il reçut le titre de maître international en 1950 et disputa de nombreuses parties contre Mikhaïl Botvinnik dans les années 1930. Il a donné son nom à une variante de la défense sicilienne : la sicilienne Kan.

Résultats aux championnats d'URSS (1929–1955)[modifier | modifier le code]

Kan participa à dix finales du championnat d'URSS :

  • 1929 (Odessa) : vainqueur du quart de finale et covainqueur de la demi-finale, troisième de la finale,
  • 1931 (Moscou) : septième
  • 1933 (Léningrad) : neuvième
  • 1934-1935 (Léningrad) : neuvième ex æquo
  • 1937 (Tbilissi) : treizième
  • 1939 (Léningrad) : treizième ex æquo
  • 1945 (Moscou) : dix-septième
  • 1947 (Léningrad) : treizième ex æquo
  • 1948 (Moscou) : dix-huitième
  • 1955 (Moscou) : dix-septième

Résultats aux championnats de Moscou[modifier | modifier le code]

  • 1931 : deuxième
  • 1932 : troisième
  • 1933-1934 : quatrième-cinquième ex æquo
  • 1936 : premier ex æquo avec Alatortsev,
  • 1937 : quatrième

Tournois internationaux[modifier | modifier le code]

  • 1934 (Léningrad) : cinquième (victoire de Botvinnik)
  • 1935 (Moscou) : sixième-septième (victoire de Botvinnik et Flohr)
  • 1936 (Moscou) : septième ex æquo (victoire de Capablanca)
  • 1937 (Moscou) : deuxième derrière Reuben Fine

Contributions à la théorie des ouvertures[modifier | modifier le code]

Sicilienne Kan[modifier | modifier le code]

Le nom de Kan a été donné à une variante de la défense sicilienne, caractérisée par les coups e6 et a6 : 1. e4, c5 ; 2. Cf3, e6 ; 3. d4, cxd4 ; 4. Cxd4, a6.

Article détaillé : Sicilienne Kan.

Variante du Gambit Evans[modifier | modifier le code]

Une variante du gambit Evans refusé porte le nom de Kan : 1. e4, e5 ; 2. Cf3, Cc6 ; 3. Fc4, Fc5 ; 4. b4, Fb6 ; 5. a4, a6 ; 6. Cc3.

Variante de la défense est-indienne[modifier | modifier le code]

1. d4, Cf6 ; 2. c4, g6 ; 3. g3, Fg7 ; 4. Fg2, O-O ; 5. Cf3, d6 ; 6. O-O, Cbd7 ; 7. Dc2, e5 ; 8. Td1.

Publication[modifier | modifier le code]

  • La Défense dans la partie d'échecs, éd. Payot, 1974

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]