Ilan Halevi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Halevi.

Ilan Halevi (en hébreu : אִילָן הַלֵּוִי) était un journaliste et homme politique juif palestinien d’origine yéménite[1] né le à Lyon (Rhône) et mort le [2] à Clichy (Hauts-de-Seine). Il était une des très rares personnalités juives haut placées dans l'Organisation de libération de la Palestine (OLP). Non religieux, il se décrivait comme « 100 % juif et 100 % arabe »[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ilan Halévi était à l'état civil Alain Albert, après son adoption par le second mari de sa mère[4].

Halevi fut représentant officiel de l'OLP en Europe et pour l'Internationale socialiste. Il fut également vice-ministre des Affaires étrangères de l'OLP dans le gouvernement de Mahmoud Abbas (alias Abu Mazen) et a participé à ce titre à la Conférence de Madrid de 1991.

Selon Hanan Ashrawi (in Ce Côté-ci de la Paix : un Compte Personnel), Halevi fut membre de Maavak (Lutte), décrit comme un "petit groupe radical israélien anti-sioniste", au début des années 1970. En 1973, au déclenchement de la guerre du Kippour et suite au changement de stratégie des activistes palestiniens dans les Territoires occupés, il adhéra à des groupes incluant des Israéliens et des Palestiniens militant contre l'occupation. Il aida notamment l'activiste palestinien Bashir al-Barghuti, membre du conseil du Parti communiste jordanien, à obtenir la permission de retourner en Cisjordanie.

Très critique vis-à-vis du sionisme, Halevi a écrit plusieurs ouvrages sur le sujet et est membre fondateur de la Revue des études palestiniennes (1981). Il vivait à Berlin avant de décéder. Il fut un ami du philosophe et psychanalyste français Félix Guattari.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mort d’Ilan Halevi in Rue89, 11 juillet 2013
  2. http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20130710.OBS8836/ilan-halevi-est-mort.html
  3. Aller-retours par Marina Da Silva in Le Monde diplomatique, juillet 2005
  4. Ilan Halévi est mort, par Luc Rosenzweig, Causeur, 16 juillet 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]