Il venait d'avoir 18 ans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Il venait d'avoir 18 ans
Single de Dalida
extrait de l'album Dalida (Julien...)
Face A Gigi l'amoroso
Face B Il venait d'avoir 18 ans
Sortie Drapeau : France 1974
Enregistré Drapeau : France 1973 - 1974
Durée 7'30" et 2'50"
Genre Chanson française
Format 45 tours
Label IS Records/Orlando Sonopresse
Classement N°1 dans 9 pays

Singles de Dalida

Dalida en 1961.

Il venait d'avoir 18 ans est une chanson française de 1973, interprétée par Dalida et écrite par Pascal Sevran, Serge Lebrail (pseudonyme de Simone Gaffie) et Pascal Auriat. C'est également le cinquième et dernier extrait de l'album Dalida (communement appelé Julien...), sorti en 1973.

Ce titre, qui a notamment atteint la 13e place du hit-parade allemand et la 33e du hit-parade italien[1], a remporté le Prix de l'Académie du Disque français en 1975, et sera enregistré en 5 langues (allemand, espagnol, italien, japonais et en anglais), bénéficiant d'une sortie single pour chacune d'elles.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette chanson évoque à Dalida sa relation passée et restée secrète, à 34 ans, avec un jeune étudiant italien de 18 ans. À l'époque, elle tombe enceinte et choisit d'avorter, mais cette opération la rend stérile. C'est à cette tragédie qu'elle pense en chantant cet amour impossible[2]. Le texte de la chanson fait référence à l'amour ressenti par des femmes mûres envers de jeunes gens. Cela fait écho, à d'autres œuvres comme Le blé en herbe de Colette, publié en 1923[2].

La chanson, qui n'était pas destinée au départ à Dalida, lui a été proposée en dernier recours par ses auteurs devant son refus pour les chansons qui lui étaient soumises[3].

Les auteurs de ce titre ont pris la musique de Comme ils disent de Charles Aznavour pour écrire les paroles. On peut s'en rendre compte aisément en chantant les paroles de l'une sur la musique de l'autre.[réf. nécessaire]

La chanson a été reprise en espagnol par Luz Casal dans son album Vida tóxica (2007)[4], sous le titre 18 años.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Armelle Heliot, « Il venait d'avoir 18 ans », Le Figaro, 27 juillet 2011, Article du Figaro