Le Turc en Italie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Il turco in Italia)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Il Turco in Italia

Couverture du livret - Milan, 1814
Couverture du livret - Milan, 1814

Le Turc en Italie (Il turco in Italia en italien) est un opéra italien en deux actes de Gioachino Rossini, livret de Felice Romani, créé au théâtre de la Scala à Milan le .

Composé peu après L'italiana in Algeri (L'Italienne à Alger), le public crut y voir une seconde version de l’Italienne. Cependant, la musique du Turc en Italie n'a pas été empruntée à une autre œuvre, comme Rossini en avait alors l'habitude. En revanche, plus tard, il réutilisera le début de l'ouverture pour son opera seria Otello.

Argument[modifier | modifier le code]

Un riche Turc, Selim, est aimé à la fois de Zaida, une bohémienne jalouse, et de Fiorilla, une Italienne capricieuse.

Distribution (lors de la création)[modifier | modifier le code]

Personnage Voix Lors de la création

(chef d'orchestre Alessandro Rolla)
Selim, turc basse Filippo Galli
Donna Fiorilla, jeune napolitaine soprano Francesca Maffei Festa
Don Geronio, son mari basse Luigi Pacini (ca)
Don Narciso, soupirant de Fiorilla ténor Giovanni David
Prosdocimo, poète baryton Pietro Vasoli
Zaida, bohémienne mezzo-soprano Adelaide Carpano
Albazar, turc ténor Gaetano Pozzi

Instrumentation[modifier | modifier le code]

2 flutes / 2 piccolos, 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 bassons, 2 cors, 2 trompettes, 1 trombone, timbales, grosse caisse, cordes. Les récitatifs secs sont accompagnés au piano (au violoncelle et à la contrebasse ad libitum).

Analyse[modifier | modifier le code]

Si les airs de Fiorilla sont exceptionnels de virtuosité, aucune mélodie ou ensemble de l'œuvre ne sont passés à la postérité, hormis quelques passages de l'ouverture. L'œuvre n'a pas été représentée en Italie entre 1855 et 1950[1].

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

  • 1954 : Maria Callas (Fiorilla), Nicola Rossi-Lemeni (Selim), Mariano Stabile (Prosdocimo), Franco Calabrese (Don Geronio), Nicolai Gedda (Narciso), Chœur et orchestre de la Scala, direction musicale Gianandrea Gavazzeni (EMI)
  • 1981 : Montserrat Caballé (Fiorilla), Samuel Ramey (Selim), Jane Berbié (Zaida), Leo Nucci (Prosdocimo), Enzo Dara (Don Geronio), Ernesto Palacio (Narciso), Paolo Barbacini (Albazar), Ambrosian singers et National Philharmonic Orchestra, direction musicale Riccardo Chailly (CBS)
  • 1983 : Mirella Freni (Fiorilla), James Morris (Selim), Hanna Schwarz (Zaida), Bernd Weikl (Prosdocimo), Gottfried Hornik (Don Geronio), Francisco Araiza (Narciso), Volker Horn (Albazar), Wiener Staatsopernchor et Wiener Philharmoniker, direction musicale Leonard Bernstein (Deutsche Grammophon)
  • 1991 : Sumi Jo (Fiorilla), Simone Alaimo (Selim), Susanne Mentzer (Zaida), Alessandro Corbelli (Prosdocimo), Enrico Fissore (Don Geronio), Raùl Gimenez (Narciso), Peter Bonder (Albazar), Ambrosian singers et Academ of St-Martin-in-the-Fields, direction musicale Neville Marriner (Philips)
  • 1998 : Cecilia Bartoli[2] (Fiorilla), Michele Pertusi (Selim), Laura Polverelli (Zaida), Roberto de Candia (Prosdocimo), Alessandro Corbelli (Don Geronio), Ramon Vargas (Narciso), Francesco Piccoli (Albazar), Chœur et orchestre de la Scala, direction musicale Riccardo Chailly (Decca)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tout l'opéra, Kobbé (Bouquins, Robert Laffont).
  2. Cecilia Bartoli a joué le rôle de Fiorilla dans une production de l'opéra à Zürich en 2002.

Liens externes[modifier | modifier le code]