Il suffira d'un signe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Il suffira d'un signe

Single de Jean-Jacques Goldman
extrait de l'album Jean-Jacques Goldman
Face B Quel exil
Sortie [1]
Enregistré été 1981
Durée 5:51 (album)
4:20 (single)
Genre Pop rock, variété française
Format 45 tours
Auteur-compositeur Jean-Jacques Goldman
Label Epic

Singles de Jean-Jacques Goldman

Il suffira d'un signe est une chanson écrite, composée et interprétée par Jean-Jacques Goldman. Sortie en en premier single extrait de son premier album studio Jean-Jacques Goldman, il s'agit du titre qui lança la carrière solo de Goldman.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1981, Jean-Jacques Goldman a déjà une carrière musicale assez remplie. Sa discographie se résume à sa participation au sein du groupe Taï Phong, pour lequel il enregistre trois albums avec la formation, suivi d'une première tentative de carrière solo, qui s'est soldée par un échec.

La chanson est un « hymne d'espoir » selon Fabien Lecœuvre, écrite à la fin des années 1970 et inspirée par la situation en Iran, à la demande d'un producteur, qui demande à Goldman d'écrire des titres pour une jeune chanteuse participant à l'émission télévisée Le Jeu de la chance[2]. La chanson passe inaperçue, mais le jeune éditeur Marc Lumbroso, qui a remarqué le titre, rencontre le chanteur et lui fait faire une maquette qu'il propose à Epic, le label des nouveaux talents de CBS. Goldman enregistre alors son premier album, qui contient Il suffira d'un signe, chanson durant près de six minutes[3].

Sortie et accueil[modifier | modifier le code]

Cette chanson, au départ, peine à démarrer au Hit RTL, où elle est classée à partir du , jour du trentième anniversaire de Goldman, ne progressant que de quinze places en 18 semaines. Mais Monique Le Marcis, la directrice des programmes de RTL, passe par là et matraque le titre sur les ondes[4]. Il suffira d'un signe va réussir à obtenir un succès commercial comme single en devenant numéro un le . Premier d'une longue liste de tubes (mis à part Quelque chose de bizarre, second single extrait de Jean-Jacques Goldman, qui passe inaperçu), c'est la chanson qui a véritablement lancé la carrière solo de Goldman.

La version album de cette chanson dure près de six minutes, alors que dans les versions radio et clip[5], amputés du second couplet ne dure que plus de quatre minutes.

À noter que sur la pochette de l'album Jean-Jacques Goldman, la chanson est intitulée Il suffira et que sur la pochette du 45 tours, il est noté Il suffira (d'un signe).

Le single s'est vendu à plus de 400 000 exemplaires en France[6].

En 1992, Goldman reprend le titre avec Carole Fredericks et Michael Jones pour l'album live Sur scène du trio. Par la suite, cette version live sera publiée en single fin 1992, où il atteindra la 14e place du Top 50[7].

Classement[modifier | modifier le code]

Classements hebdomadaires[modifier | modifier le code]

Classement (1982) Meilleure
position
Drapeau de la France France (IFOP)[8] 7
Classement (1993) Meilleure
position
Drapeau de la France France (SNEP)[7] 14

Classement annuel[modifier | modifier le code]

Classement (1982) Meilleure
position
Drapeau de la France France (IFOP)[9] 40

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Livret CD Singulier 81-89
  2. Fabien Lecœuvre, Le petit Lecœuvre illustré. Histoire des chansons de A à Z, Éditions du Rocher, , p. 86.
  3. Didier Varrod et Christian Page, Goldman : portrait non conforme, P.-M. Favre, , p. 27.
  4. http://www.parler-de-sa-vie.net/ecrits/interviews/19910729.txt
  5. [1] Clip d'Il suffira d'un signe sur YouTube
  6. http://www.top-france.fr/html/45tours/45t1982.htm
  7. a et b Lescharts.com – Fredericks, Goldman & Jones – Il suffira d'un signe (Live). SNEP. Hung Medien. Consulté le 31 juillet 2014.
  8. Top France, cliquer sur l'année 1982 et la date du 8 mai 1982
  9. « Top annuel - 1982 », sur top.france.free.fr (consulté le 29 août 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]