Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée est un proverbe d'Alfred de Musset en un acte publié en 1845 dans la Revue des deux mondes. Il a été créé en 1848.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Le Comte
  • La Marquise

Résumé[modifier | modifier le code]

Un jour d'hiver, le Comte entre chez la Marquise en s'excusant de ne pas se souvenir de son jour de visite. Celle-ci lui propose de discuter, elle s'ennuie, car elle est seule et attend du monde. On sonne, le Comte hésite à partir, mais reste, car ce n'est qu'une blanchisseuse qui apporte un bonnet. Le Comte informe alors la Marquise que la rumeur dit qu'elle veut se marier avec M. Camus, son voisin de campagne. Elle lui rétorque que la rumeur est fausse et lui déclare qu'elle ne lui dit pas tout ce qui se dit sur lui. Le Comte essaie ensuite de lui faire une déclaration, mais elle refuse : elle n'aime pas qu'on lui fasse la cour. Alors que le Comte s'apprête à sortir, la Marquise lui demande d'aller faire réparer sa bague qui s'est abîmée. Elle lui dit ensuite que le bruit court qu'il est allé à l'Opéra avec de jeunes demoiselles, ce qu'il nie. Elle lui propose de faire sa déclaration ; le Comte, qui pense qu'elle ne le prend pas au sérieux, hésite. Une sonnerie retentit, le Comte s'apprête à sortir, mais c'est une autre blanchisseuse qui vient et il grêle dehors. Alors il reste. Le Comte décide alors de parler d'amour à la Marquise, mais elle l'arrête, car elle pense qu'il ne l'aime pas sérieusement et qu'il se sent obligé de le faire quand il est seul avec une femme. Le Comte, pour lui prouver sa sincérité, se met sur un coussin et refuse d'en partir tant quelle ne l'aura pas écouté, mais celle-ci sort. Le Comte s’apprête à sortir à sa suite, mais elle revient et l'engage à parler sérieusement en lui signalant qu'elle se refuse à être sa maîtresse. Le Comte lui déclare qu'il veut l'épouser, ce qu'elle accepte immédiatement, en lui reprochant de ne pas le lui avoir dit plus tôt.

Adaptations françaises[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée », sur Les Archives du spectacle
  2. « Spectacle : Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée », sur Data BNF
  3. « Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée », sur Les Archives du Spectacle
  4. « Spectacle : Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée », sur Data BNF
  5. « Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée », sur Comédie française
  6. « Spectacle : il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée », sur Data BNF
  7. « Spectacle : Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée », sur Data BNF
  8. « Spectacle : Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée », sur Data BNF
  9. « Spectacle : Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée », sur Data BNF
  10. « Spectacle :Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée », sur Data BNF
  11. « Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée », sur Les Archives du spectacle
  12. « Spectacle : Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée », sur Data BNF
  13. « Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée », sur Les Archives du Spectacle
  14. « Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée », sur Les Archives du Spectacle
  15. « archives 2007/2008, trimestre 2 », sur Théâtre la Clarencière
  16. « Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée », sur Les Archives du Spectacle
  17. « Spectacle : Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée », sur Data BNF
  18. M. Piolat Soleymat, « Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée », La Terrasse,‎ (lire en ligne)
  19. « Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée », sur Théâtre le Ranelagh, Archives
  20. « Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée », sur Les Archives du Spectacle
  21. « Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée », sur Les Archives du Spectacle
  22. « Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée », sur Comédie Française
  23. « Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée », sur Les Archives du Spectacle