Il est revenu avec les bottines de Honaïn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

« Il est revenu avec les bottines de Honaïn » (رجع بخفي حنين[1]) est un proverbe arabe utilisé pour exprimer la déception. De nos jours, cette expression est souvent utilisée dans le domaine sportif, l’athlète traité par ce proverbe est considéré comme loser.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire liée au proverbe se déroule en Irak dans la ville d'Al-Hira, entre un bédouin et Honaïn, un bottier très célèbre en ville.

Un bédouin entre un jour chez un bottier nommé Honaïn pour acheter une paire de bottines, Il s’élève entre eux quelque difficultés au sujet du prix ; on en vient aux menaces, et le bédouin, tout en colère finit par sortir sans s’accommoder des bottines, et monté sur son chameau, il prend la route du désert. Cependant Honaïn, par un sentier détourné, devance le bédouin à son insu et va placer des bottines au milieu du chemin que celui-ci devait nécessairement prendre ; après quoi il pousse plus avant, place également l’autre bottine dans le chemin et se cache non loin de là derrière un buisson. Notre voyageur ne tarde pas à rencontrer la première bottine : Oh ! se dit-il cette bottine m’a toute la tournure de celle de Honaïn ; quel dommage que la paire ne soit pas complète ! je m’en emparerais ; mais que faire d’une seule ! Il la laisse donc ; mais bientôt, parvenu à l’endroit où était l’autre, il se désole de n’avoir pas ramassé la première ; il descend aussitôt de son chameau pour le laisser un instant brouter à son aise, et rebrousse chemin dans l’intention de réparer sa faute, mais Honaïn saisit le moment, s’empare de la monture et fuit à toute bride. Notre pauvre bédouin, revenant bientôt tout essoufflé, retrouve bien la bottine, mais de chameau plus de vestiges. Tout confus, il reprend le chemin de sa tribu. Eh bien ! quelles nouvelles lui demande-t-on à son arrivée, que rapportes-tu de ton voyage ! Hélas ! vous le voyez, les bottines de Honaïn[2].

De là dit cette expression proverbiale, « il est revenu avec les bottines de Honaïn », pour indiquer qu’une personne a été dupée d’une ruse ou trompée dans son espoir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Albert Kazimirski de Biberstein, Dictionnaire arabe-français, contenant toutes les racines de la langue arabe, leurs dérivés, tant dans l’idiome vulgaire que dans l’idiome littéral, ainsi que les dialectes d’Alger et de Maroc, vol. 1, Paris, Théophile Barrois, (lire en ligne), p. 500.
  2. Antoine-Léonard Chézy, « Les Séances de Hariri, publiées en arabe avec un commentaire choisi, par M. le baron Silvestre de Sacy », Journal des savants,‎ , p. 744 (lire en ligne).