Il Rosa Nudo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Il Rosa Nudo

Réalisation Giovanni Coda
Acteurs principaux
  • Gianni Dettori
  • Italo Medda
  • Sergio Anrò
  • Gianni Loi
  • Mattia Casanova
  • Francesco Ottonello
  • Mauro Ferrari
  • Luca Catalano
  • Lorena Piccapietra
  • Assunta Pittaluga
  • Carlo Porru
  • Cricot Teatro
  • Cesare Saliu: narrateur
  • Massimo Aresu: narrateur
Sociétés de production ReindeerCat Solutions
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Genre Drame, Cinéma expérimental, Docufiction, Film biographique
Durée 70 min
Sortie 2013

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Il Rosa Nudo (Le Rose Nu) est un film italien écrit et réalisé par Giovanni Coda, sorti en 2013.

Il Rosa Nudo est un travail de cinéma expérimental inspiré de la vie de Pierre Seel. Le tournage s’est effectué à Quartu Sant'Elena et à Siliqua, en Sardaigne, et le film a été présenté par le réalisateur et projeté en avant-première nationale au Festival du film gay et lesbien de Turin édition 2013.

Le film a été choisi comme événement spécial, "pour sa grande valeur artistique, historique et moral", à l'intérieur de la 7e édition du Queer Lion de la 70e Mostra de Venise 2013[1].


Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film se concentre sur un épisode déterminant de la vie de Pierre Seel qui marquera son existence. Accusé d’homosexualité, il est arrêté à l'âge de 17 ans par les nazis et interné dans divers camps de concentration. Déporté au camp de Schirmeck, torturé et violé, il est contraint d’assister, impuissant, à la mort atroce de son compagnon. À sa libération, il ne révèle à personne son expérience dramatique, se marie et a trois enfants.

En 1982, indigné par les attaques violentes de l'Evêque de Strasbourg contre les homosexuels, Pierre Seel décide d'écrire son autobiographie et de dénoncer les atrocités subies.

Le film relate également les témoignages d'autres victimes de la persécution nazie des homosexuels et des pseudo-expériences scientifiques du médecin SS Carl Vaernet [2] auxquelles furent soumis des prisonniers homosexuels.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Sauf mention contraire, cette fiche technique est établie à partir d'IMDb[3].

Prix et sélections officielles[modifier | modifier le code]

  • Gold Jury Prize dans la catégorie long métrage au Seattle Social Justice Film Festival 2013 (Washington, USA).
  • Événement spécial, « pour sa grande valeur artistique, historique et moral », à l'intérieur de la 7e édition du Queer Lion de la 70e Mostra de Venise 2013.
  • Sélection officielle au Festival du film gay et lesbien de Turin 2013, Italie.
  • Sélection officielle au Florence Queer Festival 2013, Italie.
  • Sélection officielle au Festival del Cinema dei Diritti Umani di Napoli 2013, Italie.
  • Sélection officielle au Macon Film Festival (Georgia, USA) 2014. Nominé dans les catégories Best Narrative Feature, Best Directing, Best Acting, Best Editing.
  • Sélection officielle au Athens International Film + Video Festival 2014, Athens, Ohio, USA.
  • Film For Peace Award au Gothenburg Indie Film Fest 2014, Göteborg, Suède.
  • Sélection officielle au KASHIS Mumbai International Queer Film Festival 2014, Mumbai, Inde.
  • Sélection officielle au 28e Festival Mix, Milan.
  • Candidat dans la sélection officielle pour la catégorie «Opera Prima" pour le Prix David di Donatello de l'Académie du cinéma italien pour l'année 2013-2014.
  • Candidat dans la sélection officielle pour le Prix Ciak d'Oro 2014.
  • Best International Film Award au 15e Melbourne Underground Film Festival (MUFF) 2014, Australie.
  • Award of Excellence au Accolade Competition 2014.
  • Sélection officielle au Perlen Film Festival Hannover 2014, Allemagne.
  • Gold Award au Documentary & Short International Movie Award 2014, Jakarta, Indonésie.
  • Bronze Plaque Award au Columbus International Film & Video Festival 2014, USA.
  • Diamond Award au International Film and Photography Festival (IFPF) 2014, Jakarta, Indonésie.
  • Official Selection au CLIFF - Castlemaine Local and International Film Festival 2014, Australie.
  • Official Selection au Salento LGBT Film Fest 2014, Lecce, Italie.
  • Prix ​​du meilleur long métrage de fiction au Omovies Film Fest 2014, Nápoles, Italie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Evento Speciale Il Rosa Nudo di Giovanni Coda alla 70ma Mostra del Cinema di Venezia IMG Press (Consulté le 26-08-2013);
  2. . Carl Vaernet a réalisé une étude sur une préparation à base d'hormones de son invention qu’il a expérimentées sur les prisonniers homosexuels: environ 80% des détenus soumis à cet essai, qui visait à «guérir» l'homosexualité avec des injections à base de doses massives de testostérone, sont morts.
  3. (en) Équipe complète du film sur IMDb, consultée le 24 juillet 2013.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Il Rosa Nudo, La Repubblica.it -TrovaCinema (Consulté le 19-06-2013) ;
  • (it) Quando i deportati erano omosessuali, Artribune (Consulté le19-06-2013) ;
  • Vincenzo Patanè, Il Rosa Nudo, "Pride" N. 167, 01-06-2013 (Consulté le 30-06-2013);
  • (it) Il Rosa Nudo, Corriere della Sera.it CinemaTv (Consulté le 19-06-2013) ;
  • (it) Il Rosa Nudo, FilmTv.it (Consulté le 19-06-2013) ;
  • (it) Il Rosa Nudo, CinemaGay.it (Consulté le 19-06-2013) ;
  • (it) Celestino Tabasso, Liberi tutti, ma non Pierre. Coda racconta la Shoah gay, L'Unione Sarda, 08-06-2013 (Consulté le 08-06-2013) ;
  • (it) Massimiliano Messina, I nazisti e la folle paura del diverso, Sardegna Quotidiano, 08-06-2013 (Consulté le 08-06-2013) ;
  • (it) "Il Rosa Nudo" di Giovanni Coda vince al Social Justice Film Festival di Seattle, cinemaitaliano.info (Consulté le 18-11-2013) ;
  • (it) Elisabetta Randaccio, Il Rosa Nudo: per una memoria dell'omocausto. Sulle orme di Pierre Seel. In Andrea Minuz e Guido Vitiello (Ed.), La Shoah nel cinema italiano, pp. 196–198. Soveria Mannelli: Rubbettino. ISBN 978-88-498-3871-8 ;
  • Film Italiani in concorso 2013-2014: Il Rosa Nudo., daviddidonatello.it (Consulté le 30-06-2014) ;
  • Ciak d'Oro 2014. I film italiani, Ciak N.5 del 05-05-2014, pg. 93 (Consulté le 30-06-2014) ;
  • (it) Margherita Angelucci, Quello sterminio dimenticato. Il regista sardo Giovanni Coda all'Underground Film Festival con la pellicola Il Rosa Nudo, Il Globo, Melbourne 08-09-2014 (Consulté le 08-09-2014);
  • (it) Joey Paradox, « Il Rosa Nudo (The Naked Rose) », VEXXD Art & Culture Magazine (Consulté le 29-11-2014).

Liens externes[modifier | modifier le code]