Il était une bergère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Chats et chatons aiment le lait !

Il était une bergère est une chanson populaire française du XVIIe siècle[1], dont il existerait une première version paillarde du XVIe siècle[2].

Paroles[modifier | modifier le code]


1.

Il était un' bergère,
Et ron, ron, ron, petit patapon;
Il était un' bergère,
Qui gardait ses moutons,
Ron, ron,
Qui gardait ses moutons.


2.

Elle fit un fromage,
Et ron, ron, ron, petit patapon;
Elle fit un fromage,
Du lait de ses moutons,
Ron, ron,
Du lait de ses moutons.


3.

Le chat qui la regarde,
Et ron, ron, ron, petit patapon
Le chat qui la regarde,
D'un petit air fripon,
Ron, ron,
D'un petit air fripon.


4.

« Si tu y mets la patte,
Et ron, ron, ron, petit patapon;
Si tu y mets la patte,
Tu auras du bâton,
Ron, ron,
Tu auras du bâton. »


5.

Il n'y mit pas la patte,
Et ron, ron, ron, petit patapon;
Il n'y mit pas la patte,
Il y mit le menton,
Ron, ron,
Il y mit le menton.


6.

La bergère en colère,
Et ron, ron, ron, petit patapon;
La bergère en colère,
Tua son p'tit chaton,
Ron, ron,
Tua son p'tit chaton.


7.

Elle fut à son père, (variante : à confesse)
Et ron, ron, ron, petit patapon;
Elle fut à son père, (variante : à confesse)
Lui demander pardon, (variante : Pour…)
Ron, ron,
Lui demander pardon. (variante : Pour…)


8.

« -- Mon père je m'accuse,
Et ron, ron, ron, petit patapon;
Mon père je m'accuse,
D'avoir tué mon chaton,
Ron, ron,
D'avoir tué mon chaton.


9.

-- Ma fill', pour pénitence.
Et ron, ron, ron, petit patapon;
Ma fill', pour pénitence,
Nous nous embrasserons,
Ron, ron,
Nous nous embrasserons.


10.

-- La pénitence est douce,
Et ron, ron, ron, petit patapon;
La pénitence est douce,
Nous recommencerons,
Ron, ron,
Nous recommencerons. »


Musique[modifier | modifier le code]


\relative g' {
    \clef treble
    \key c \major
    \time 6/8
\set Score.tempoHideNote = ##t \tempo 4. = 60
    \partial 4.
  r4 g8
  c4 d8 e4 d8 c4. g4 g8 a4 a8 g8 g g a4 a8 g4 g8
  c4 d8 e4 d8 c4. g4 g'8 e4 c8 d4 b8 c4 c8 c4 g'8 e4 c8 d4 b8 c4.
  \bar "|."
}
\addlyrics { Il é -- tait un' ber -- gè -- re,
             et ron, ron, ron, pe -- tit pa -- ta -- pon,
             il é -- tait un' ber -- gè -- re,
             qui gar -- dait ses mou -- tons,
             ron, ron,
             qui gar -- dait ses mou -- tons.
}

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Il était une bergère Adrienne Gallon E. Bervily, dir. », sur Bibliothèques spécialisées de la Ville de Paris (consulté le 30 janvier 2018)
  2. Consulter ici les versions des XVIe et XVIIe siècles : [1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Paroles et partition extraits de : Henri Plon, Chants et chansons populaires de la France vol. 2, Lécrivain et Toubon, (lire en ligne)
  • Paroles et partition dans : Marguerite Du Parquet, Jeux et exercices des jeunes filles, Hachette & Cie, , 316 p. (lire en ligne)