Ikos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un ikos (plur. iki[1]) est, dans la liturgie des Églises d'Orient — Églises orthodoxes et Églises catholiques de rite byzantin —, un chant assez bref inséré, ainsi que les kondakions, dans un chant plus long tel que les acathistes ou les canons[2].

Les ikos énumèrent, après une brève introduction, les motifs de joie envers le Christ, la Mère de Dieu ou un saint, selon l'occasion de la célébration ; ils se concluent par l'expression « Réjouis-toi… », ou par une autre formule qui devient un refrain à la fin de chaque ikos.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les Recommandations de l'Académie française de 1990 suggèrent, pour les mots étrangers, d'utiliser le pluriel normal du français au pluriel étranger ; on préférera donc ikos à iki.
  2. Paul Ladouceur sur ce site.

Articles connexes[modifier | modifier le code]