Igor Konachenkov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Igor Konachenkov
Igor Konashenkov.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (56 ans)
ChișinăuVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Игорь Евгеньевич КонашенковVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Allégeance
Formation
Académie militaire de l'Air et de l'Espace Maréchal Joukov (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Parti politique
Armes
Grade militaire
Conflits
Distinctions
Liste détaillée
Ordre de l'Amitié
Médaille « pour renforcer la fraternité militaire »
Médaille de la valeur militaire, 1e classe (d)
Médaille pour distinction au service militaire, première classe (d)
Médaille du service militaire distingué, 1e classe (d)
Médaille de la valeur militaire, 2e classe (d)
Médaille de participation à l'opération militaire en Syrie
Médaille du service militaire distingué, 2e classe (d)
Médaille du service militaire distingué, 3e classe (d)
Ordre d'Alexandre Nevski
Maître des sports de l'URSS (d)
Ordre du Courage
Ordre de l'Honneur
Ordre du Mérite pour la Patrie, 3e classe
Médaille commémorative du 850e anniversaire de Moscou (en)
Ordre du Mérite pour la Patrie, 4e classe
Médaille pour le retour de la Crimée
Ordre du Mérite militaire
Médaille pour distinction au service militaire, 2e classe (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Igor Ievgueniévitch Konachenkov (en russe : Игорь Евгеньевич Конашенков), né le à Kichinev (Chișinău) en République socialiste soviétique moldave, est le principal porte-parole du ministère de la Défense de la Fédération de Russie.

États de service[modifier | modifier le code]

Igor Konachenkov naît le à Kichinev[1].

Konachenkov est diplômé avec distinction du département d'ingénierie de l'École militaire supérieure de radioélectronique de défense aérienne de Jytomyr en 1988.

En 1998, il est diplômé de l'Académie militaire de défense aérienne. En 2006, il est diplômé des cours supérieurs de l'Académie militaire de l'état-major général des forces armées de Russie (en).

Il a servi dans les forces de défense aérospatiale russes (en), à la direction du commandement majeur des forces de défense aérienne territoriales.

À partir de 1998, Konachenkov était officier supérieur, chef de groupe et chef adjoint du Département de la coopération avec les médias russes et étrangers du service de presse du ministère de la Défense de la Fédération de Russie.

En 2003, il devient chef du service de presse et commandant adjoint du district militaire du Caucase du Nord pour les affaires publiques et médiatiques.

En 2005, il devient chef du service de presse de l'armée et commandant en chef adjoint de l'armée pour les affaires publiques et médiatiques.

En 2009, il est nommé chef adjoint du Département des affaires médiatiques et de l'information du ministère de la Défense de la Fédération de Russie et en , il devient chef du Département des affaires médiatiques et de l'information du Ministère de la défense de la Fédération de Russie par décret du président de La fédération Russe.

C'est le principal porte-parole militaire de la Russie.

Il a dirigé des unités de soutien d'information de l'armée russe dans le Caucase du Nord et la Force collective de maintien de la paix dans la zone de conflit Géorgie-Abkhazie.

Konachenkov a reçu l'Ordre du Courage, l'Ordre du Mérite militaire, l'Ordre de l'Amitié et 14 autres médailles

Konachenkov est membre du présidium de l'Union des journalistes de Moscou qui lui a décerné un diplôme pour services à l'ouverture dans la presse en 2016.

Invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022[modifier | modifier le code]

En tant que porte-parole du ministère de la Défense, Konashenkov apparaît dans des vidéos d'information du matin, de l'après-midi et du soir sur la progression de l'invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022, elle-même une partie de la guerre russo-ukrainienne. Konashenkov utilise la terminologie officielle de la guerre, comme indiqué par le président russe Vladimir Poutine. Ainsi, Konashenkov fait toujours référence à la guerre comme une « opération militaire spéciale » (en russe : специальная военная операция, spetsialnaïa voïennaïa operatsia)[2].

Konashenkov fait référence aux combattants du côté ukrainien en tant que « nationalistes » (националисты (natsionalisty)), « militants » (боевики (boeviki)) et « nazis » (нацисты (natsisty)). Ce n'est que lorsque les soldats sont capturés ou se rendent au camp russe que Konashenkov désigne les Ukrainiens comme des militaires des Forces armées de l'Ukraine[2].

La « capture » russe des lieux habitées n'est jamais mentionnée, seulement leur « prise de contrôle » (взять под контроль (vzjatʹ pod kontrolʹ)). Konashenkov a annoncé le « blocus » (блокировать (blokirovatʹ)) des zones urbaines chaque fois que les Forces armées russes se battent pour capturer une ville, mais ne pouvaint pas. De même, une « regroupement prévu des forces » (плановая перегруппировка войск (planovaja peregruppirovka vojsk)) dans les annonces de Konashenkov correspond à une retraite russe. Konashenkov euphemise des combats urbains prolongées en tant que zatchistka (зачистка, litt. « nettoyage »)[2].

Le premier jour de l'invasion, le , Konashenkov a annoncé l'incapacité de « 74 objets au sol ». Konashenkov a énuméré onze aérodromes, quatre drones de combat Bayraktar TB2, 18 stations radar, trois postes de commandement, un hélicoptère et une base navale: un total de 37 objets. Le lendemain, Konashenkov a annoncé que le « blocus » russe de Tchernihiv avait été achevé. Les Russes n'ayant pas encerclé Chernihiv ou Kiev, Konashenkov ont décrit les retraits russes après les échecs de l'offensive de Kiev et la bataille de Tchernihiv en tant que « regroupement prévu des forces ». Le , il a annoncé qu'un total de 572 prisonniers avaient été faits. Cependant, dans les annonces précédentes, Konashenkov avait déjà annoncé la capture d'un total de 838 prisonniers ukrainiens[2].

Début , Konachenkov est promu lieutenant général[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Igor Konashenkov »
  2. a b c d et e (ru) Екатерина Резникова et Михаила Рубина, « Подмена мест слагаемых : Исследование о том, как Минобороны врет о победах в Украине » [« Changement de place des termes : Étude sur les mensonges du ministère de la Défense sur les victoires en Ukraine »], sur Проект.,‎ (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]