Igor Joukov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Joukov (homonymie).
Igor Joukov
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Instrument
Distinction
Artiste émérite de la Fédération de Russie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Igor Mikhaïlovitch Joukov (en russe : И́горь Миха́йлович Жу́ков), né à Gorki le et mort le à Moscou[1], est un pianiste russe, chef d'orchestre et ingénieur du son.

Biographie[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2018)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Igor Joukov est né à Gorki (aujourd'hui Nijni Novgorod) en 1936 mais sa famille s'installe à Moscou dès l'année suivante. Quatre ans plus tard, ils sont évacués à Viatka (aujourd'hui Kirov) en raison de la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, ils retournent à Moscou, où Joukov étudie au Conservatoire en 1955, en étudiant d'abord avec Emil Guilels puis avec Heinrich Neuhaus. Il est diplômé en 1960, après avoir remporté le deuxième prix au Concours de Piano Long-Thibaud à Paris, en 1957.

En dehors de sa carrière en tant que pianiste, Joukov a également dirigé son propre ensemble fondé par Rudolf Barchaï, l'Orchestre de Chambre de Moscou jusqu'à sa retraite de la direction en 1994. Il a été le pianiste du Trio Joukov, fondé en 1963 avec qui il s'est produit jusqu'en 1980, avec les autres membres, la violoniste Grigori Feighin et le violoncelliste Valentin Feighin. Le trio est connu pour ses « Concerts Historiques » présentant un répertoire couvrant les XVIIe au XXe siècles.

Igor Joukov a effectué des enregistrements pour le label Melodiya ; notamment les sonates de Scriabine. Joukov a également une passion pour l'enregistrement et a dit de lui-même « je suis le meilleur pianiste parmi les ingénieurs du son, et le meilleur ingénieur du son parmi les pianistes ».

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Igor Zhukov » (voir la liste des auteurs).

  1. (ru) АНО «Информационный музыкальный центр», « Сегодня утром ушел из жизни замечательный Человек и Музыкант — ИГОРЬ МИХАЙЛОВИЧ ЖУКОВ. », Muzkarta.info,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • (en) Christoph Rueger, The multiple talents of Igor Zhukov. Essai figurant dans le livret du disque The Russian Piano School Vol 16 : Igor Zhukov, 1996, Melodiya 74321 332142

Liens externes[modifier | modifier le code]