Igor Aleksander

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’informatique image illustrant les neurosciences
Cet article est une ébauche concernant l’informatique et les neurosciences.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Igor Aleksander
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (79 ans)
ZagrebVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Igor Aleksander (né le [1],[2] à Zagreb) est professeur émérite d'ingénierie des systèmes neuronaux dans le département de génie électrique et électronique à l'Imperial College de Londres. Il a travaillé dans les domaines de l'intelligence artificielle et des réseaux neuronaux et a conçu le premier système neuronal de reconnaissance de formes dans les années 1980[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie sélective (en anglais)[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Impossible Minds: My neurons, My Consciousness, Imperial College Press (ISBN 1-86094-036-6) ;
  • 2000 : How to Build a Mind, Weidenfeld and Nicolson, Londres ;
  • 2005 : The World in My Mind, My Mind In The World: Key Mechanisms of Consciousness in Humans, Animals and Machines, Imprint Academic (ISBN 1-84540-021-6).

Articles[modifier | modifier le code]

  • 1994 : Kevin Warwick, « "Weightless brains", Review of Neurons and Symbols by Igor Aleksander and Helen Morton » in The Times Higher Educational Supplement, p. 31, février 1994 ;
  • 1996 : N. Sales, R. Evans, I. Aleksander, « Successful naive representation grounding » in Artificial Intelligence Review, vol. 10, no 1-2, pp. 83-102 ;
  • 1997 : I. Aleksander, C. Browne, R. Evans, N. Sales, « Conscious and Neural Cognizers: A Review and Some Recent Approaches » in Neural Networks, vol. 10, No. 7, pp. 1303-1316 ;
  • 1997 : « Evolutionary Checkers » in Nature, vol. 402, décembre 1999, pp. 857-860 ;
  • 2003 : « Axioms and Tests for the Presence of Minimal Consciousness in Agents » in Journal of Consciousness Studies ;
  • 2008, « Machine consciousness », Scholarpedia 3(2):4162.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Hannah Gay, The history of Imperial College London, 1907-2007 : higher education and research in science, technology and medicine, Imperial College Press, , 856 p. (ISBN 1-86094-709-3)
  2. (en) « ALEKSANDER, Prof. Igor », Oxford University Press,‎ (consulté le 9 novembre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]