Ignazio Marino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ignazio Marino
Ignazio Marino en septembre 2012.
Ignazio Marino en septembre 2012.
Fonctions
Maire de la ville métropolitaine de Rome Capitale

(9 mois et 29 jours)
Successeur Francesco Paolo Tronca (commissaire préfectoral)
Maire de Rome

(2 ans, 4 mois et 18 jours)
Élection
Prédécesseur Gianni Alemanno
Successeur Francesco Paolo Tronca (commissaire préfectoral)
Virginia Raggi
Biographie
Date de naissance (62 ans)
Lieu de naissance Gênes, Ligurie (Italie)
Nationalité Italienne
Parti politique Parti démocrate
Profession Chirurgien

Ignazio Marino, né le à Gênes, est un médecin-chirurgien et homme politique italien, membre du Parti démocrate. Il devient maire de Rome en juin 2013 et de la ville métropolitaine de Rome Capitale en janvier 2015, mais doit quitter ses fonctions en octobre 2015 à la suite d'un scandale de notes de frais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Gênes, d'un père sicilien et d'une mère suisse, Ignazio Marino arrive à Rome à l'âge de 14 ans. Diplômé en médecine à l'université catholique du Sacré-Cœur, il devient chirugien et exerce à l'hôpital Gemelli.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Sénateur[modifier | modifier le code]

Membre des Démocrates de gauche, puis du Parti démocrate, il est élu sénateur en avril 2006 et réélu en 2008 et 2013. La même année, il est le candidat du PD, après des primaires ouvertes, pour les élections municipales à Rome, contre le maire sortant Giovanni Alemanno. Il démissionne en avril 2013 de son poste de sénateur, de façon à marquer son refus du cumul avec son futur mandat de maire.

Maire de Rome[modifier | modifier le code]

Le 10 juin 2013, il est élu maire de Rome avec 63,9 % des voix au second tour. Il succède, le 12 juin, à Gianni Alemanno. En mars 2014, confronté à la quasi-faillite de la ville, il menace de démissionner de son poste. Différents critiques pointent du doigt la mauvaise gestion de la ville par Ignazio Marino et ses prédécesseurs[1]. Il est aussi critiqué pour avoir fermé, sans aucune consultation, des artères automobiles importantes, comme la voie des Forums romains, occasionnants d'importants embouteillages[2]. Le , il devient en outre maire de la ville métropolitaine de Rome Capitale, qui remplace la province de Rome.

Ignazio Marino est sorti indemne du scandale de « Mafia capitale », qui avait révélé un vaste réseau de corruption impliquant l’ancien maire de droite, ainsi que plusieurs élus du Parti démocrate. En revanche, dans le « Dinergate », où il est accusé d'avoir utilisé la carte de crédit de la ville pour des dépenses personnelles, il perd la confiance du Parti démocrate. Il rembourse 20 000 euros de ses deniers personnels et remet sa démission le [3]. Il retire sa démission le 29 du même mois[4], mais, face à la polémique, la majorité du conseil municipal démissionne le lendemain, ce qui entraîne automatiquement sa déchéance[5]. Le même jour, Francesco Paolo Tronca est nommé commissaire pour gérer la ville jusqu'aux prochaines élections.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]