Igboland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Igboland
Àl'ịgbò
Àlà na ḿbà ṇ́dị́ Ìgbò
Image illustrative de l'article Igboland
Nkanu West

Pays Drapeau du Nigeria Nigeria
Siège du pays Enugu
Coordonnées 6° 27′ 09″ nord, 7° 30′ 37″ est
Superficie approximative 40 000 km2
Population totale 40 000 000 hab. (2015)

Image illustrative de l'article Igboland
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nigeria

(Voir situation sur carte : Nigeria)
Igboland Àl'ịgbòÀlà na ḿbà ṇ́dị́ Ìgbò

Igboland, en igbo : Àlà Ị̀gbò, surnommé Biafra ou L'Est, est la patrie indigène des Igbos au Nigeria[1],[2].

Igloland est une région non-gouvernementale, culturelle et linguistique du sud Nigeria. Géographiquement, il est divisé par le fleuve Niger en deux parties inégales. Il se caractérise par la diversité de la culture Igbo mais également par la langue[1],[2],[3].

Politiquement, Igboland est divisé en plusieurs États. Culturellement, il est divisé en plusieurs sous-groupes, tels que les Anioma (en), Ngwa (en), Edda (en), Ibeku (en), Ohuhu (en), Omuma (en) et les Ekpeye (en).

Limites territoriales[modifier | modifier le code]

Igboland est bordé de tous côtés par de nombreux larges cours d' eau mais aussi de tribus telles que les Edo, Itsekiri (en), Ijaw, Ogoni, Igala, Tiv, Yako, Idoma et Ibibio[2]. Selon William B. Baikie « La patrie Igbo s'étend d'Est en Ouest, de la rivière Old Calabar, aux rives du Kwora, du fleuve Niger et possède certains territoires à Aboh, un clan Igbo, à l'Ouest du Niger. Au Nord, il avoisine Igara, Igala et A'kpoto et n'est séparé de la mer que par de petites tribus qui toutes tirent leur origine de cette grande race »[3].

Igboland est principalement situé dans la forêt Lowland (en), avec des parties dans le delta du Niger, où le fleuve Niger se jette dans l'océan Atlantique, dans un vaste réseau de criques et de mangroves, dans le golfe du Biafra[4].

Routes commerciales anciennes[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Géographie et biodiversité[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Nkem Hyginus & M. V. Chigere, Foreign Missionary Background and Indigenous Evangelization in Igboland, LIT Verlag (ISBN 3-8258-4964-3, lire en ligne)
  2. a, b et c (en) Katharine Slattery., « The Igbo People - Origins & History » (consulté le 2 août 2016).
  3. a et b BAIKIE, WILLIAM BALEOUR, « "Narrative of an Exploring Voyage up the rivers of Kwora and Binue commonly known as Niger and TSADDA in 1885 with a map and appendices » [PDF] (consulté le 2 août 2016).
  4. (en) John N Oriji, Political Organisation in Nigeria since the late Stone Age : A history of the Igbo People, Palgrave Macmillan (ISBN 978-1-349-38369-6, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Source de la traduction[modifier | modifier le code]