Igé (Orne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Igé.
Igé
Le château de Lonné.
Le château de Lonné.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Mortagne-au-Perche
Canton Ceton
Intercommunalité Communauté de communes des Collines du Perche normand
Maire
Mandat
Isabelle Thierry
2014-2020
Code postal 61130
Code commune 61207
Démographie
Population
municipale
663 hab. (2015 en diminution de 3,49 % par rapport à 2010)
Densité 24 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 19′ 28″ nord, 0° 31′ 17″ est
Altitude Min. 90 m
Max. 180 m
Superficie 27,86 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 14.svg
Igé

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 14.svg
Igé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Igé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Igé
Liens
Site web Igéen

Igé est une commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 663 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune se situe dans la région naturelle du Perche et appartient au nouveau canton de Ceton qui a incorporé depuis 2015 des communes de l'ancien canton de Bellême.

Communes limitrophes d’Igé[1]
Vaunoise Le Gué-de-la-Chaîne, Saint-Martin-du-Vieux-Bellême Appenai-sous-Bellême
Saint-Fulgent-des-Ormes Igé[1] La Chapelle-Souëf
Saint-Cosme-en-Vairais (72) Pouvrai Saint-Germain-de-la-Coudre,
Bellou-le-Trichard

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme serait issu d'un anthroponyme gaulois ou roman tel qu'Ivius ou Aevius[2],[3],[4].

Le gentilé est Igéen.

Histoire[modifier | modifier le code]

Un camp protohistorique de type éperon barré a été découvert par Jusset de Bellesme au lieu-dit le Croche-Melier[5].

En 1817, Igé (1 321 habitants en 1806[6]) absorbe Marcilly (2014 habitants[7]), au sud-est de son territoire.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1995 mars 2014 Janick Fanouillet SE Comptable
mars 2014[8] en cours Isabelle Thierry SE Rédactrice
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et trois adjoints[9].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[11].

En 2015, la commune comptait 663 habitants[Note 2], en diminution de 3,49 % par rapport à 2010 (Orne : -1,72 %, France hors Mayotte : +2,44 %). Igé a compté jusqu'à 1 880 habitants en 1841.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
1 147 1 218 1 321 1 563 1 834 1 880 1 847 1 850 1 840
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
1 757 1 677 1 601 1 581 1 495 1 377 1 292 1 261 1 180
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
1 115 1 083 993 1 002 1 004 1 032 1 052 1 013 894
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013
890 885 804 685 702 690 689 687 667
2015 - - - - - - - -
663 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 1 : Formations préceltique, celtiques, romanes, Genève, (lire en ligne), p. 515
  3. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,
  4. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-905461-80-2), p. 152
  5. Notice no IA00001514, base Mérimée, ministère français de la Culture
  6. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Marcilly », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 18 octobre 2015)
  8. « Isabelle Thierry a été élue maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 23 juillet 2014)
  9. « Igé (61130) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 18 octobre 2015)
  10. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  13. « Domaine de Lonné », notice no PA61000023, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. « Église de Massilly », notice no PA00110824, base Mérimée, ministère français de la Culture
  15. « Manoir de Bray », notice no PA00110825, base Mérimée, ministère français de la Culture
  16. « Motte féodale dite Garenne-de-la-Motte », notice no PA00110826, base Mérimée, ministère français de la Culture
  17. Laurence de Calan, Presybtères du Perche, éditions des Amis du Perche, collection "Présence du Perche", juillet 2012, p. 61. [ (ISBN 978-2-900122-983)]
  18. « les Gadois, une famille pionnière originaire d'Igé » (consulté le 1er septembre 2010).
  19. Jean-Claude Martin, « d'Orglandes (Nicolas-François-Dominique Camille) », dans Notables du premier Empire, éditions du CNRS, (ISBN 2-271-05664-0)
  20. « Site de l'Assemblée nationale » (consulté le 8 août 2009)
  21. « Site du château de Balleroy » (consulté le 8 août 2009).

Liens externes[modifier | modifier le code]