Iférouane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une ville du Niger
Cet article est une ébauche concernant une ville du Niger.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Iférouane
Administration
Pays Drapeau du Niger Niger
Région Agadez
Département Arlit
Démographie
Population 13 243 hab. (2011[1])
Géographie
Coordonnées 19° 06′ 42″ Nord, 8° 24′ 58″ Est
Altitude 660 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Niger

Voir sur la carte administrative du Niger
City locator 12.svg
Iférouane

Iférouane est une oasis et une commune rurale du Niger, dans la région d'Agadez et le département d'Arlit. La ville est principalement peuplée de touaregs sédentarisés pratiquant l'élevage et l'agriculture dans les environs de l'oasis. Iférouane est située dans la vallée de l'Ighazar.


Géographie[modifier | modifier le code]

Vallée sèche de Témet, au nord d’Iferouane.

Iférouane est située dans la partie nord du massif de l'Aïr, à 910 km de Niamey, à 240 km d'Agadez et à 120 km d'Arlit.

L'aéroport d'Iférouane permet de rejoindre la commune.

Historique[modifier | modifier le code]

La mission Foureau-Lamy y a passé quelques semaines en 1899, notamment à la suite de la traversée particulièrement difficile du Ténéré en provenance du sud algérien. Les populations touaregs de la zone s'étant montrées particulièrement belliqueuses à l'encontre de l'expédition, la mission a rapidement poursuivi sa route à travers l'Aïr vers Agadez.

La ville d'Iférouane, de par son isolement géographique, n'a que très faiblement été marquée par la colonisation française et est demeurée un foyer important pour la culture touareg. La découverte d'uranium dans le département d'Arlit à la fin des années 1960 a cependant changé la donne, tout autant que les évolutions des populations touaregs, ayant de plus en plus tendance à se sédentariser.

Iférouane a été à l'épicentre de la Rébellion touarègue de 2007-2009 lorsque le 7 février 2007 le Mouvement des Nigériens pour la justice (MNJ) prend la caserne d'Iférouane. Pendant plus de deux ans, la zone d'Iférouane a été le théâtre de violences ayant entrainé le départ forcé de la majorité de la population de la ville. Depuis 2010, la situation est cependant stabilisée et les déplacés internes rentrés pour la plupart chez eux.

Personnalités nées à Iférouane[modifier | modifier le code]

  • Brigi Rafini (1953- ), homme politique, nommé premier ministre du Niger en 2011

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Institut National de la Statistique du Niger : Le Niger en chiffres 2011, p. 24

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Abdourahmane Idrissa et Samuel Decalo, « Iferouane », in Historical Dictionary of Niger, Scarecrow Press, 2012, p. 266

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :