Ievgenia Jigoulenko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ievgenia Jigoulenko
Evgeniya Zhigulenko.png
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalités
Allégeance
Formation
Moscow State Aviation Technological University (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Parti politique
Arme
Grade militaire
Conflit
Grande Guerre patriotique (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions
Liste détaillée
Médaille pour la victoire sur l'Allemagne dans la Grande guerre patriotique de 1941-1945
Ordre de la Guerre patriotique de 1re classe (d)
Médaille pour la défense du Caucase (en)
Médaille de la libération de Varsovie
Médaille de Vétéran du Travail (en)
Héros de l'Union soviétique
Ordre de Lénine
Ordre de l'Étoile rouge
Ordre du Drapeau rouge
Médaille du mérite au combat (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Ievgenia Jigoulenko (russe : Евгения Жигуленко; ) était une pilote et navigatrice du 588 NBAP, 325e régiment d'aviation de bombardiers de nuit, 4e Armée de l'Air, Deuxième front biélorusse pendant la Seconde Guerre mondiale. Pour son service dans l'armée lui est décerné le titre d'Héroïne de l'Union soviétique le [1].

Enfance et éducation[modifier | modifier le code]

Jigoulenko naît à Krasnodar dans une famille d'ouvriers. Après avoir obtenu son diplôme de l'école secondaire à Tikhoretsk en 1939, elle part étudier l'aviation à l'Institut Technologique de l'Université d'État de Moscou et prend des cours à l'aéroclub de la ville. Elle devient membre du Parti Communiste de l'Union soviétique en 1942[2].

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

En octobre 1941, elle rejoint l'armée soviétique et participe à des batailles sur le Front de l'Est à partir de mai 1942, après l'obtention de son diplôme de navigatrice militaire. Elle travaille en tant que directrice de communication du régiment et est ensuite promue commandante des « sorcières de la nuit », alors renommé 46e régiment de bombardement de la garde de Taman. Elle participe à des campagnes de bombardements sur le Front du Sud, sur le Front du Caucase, et le Deuxième front biélorusse ainsi qu'à Berlin, en Crimée, à Kertch, à Kolberg, dans la péninsule du Kouban, lors de l'offensive Mlavsko-Elbing, à Mahiliow et à Osoweic. Au total, elle effectue 968 sorties de combat sur un Polikarpov Po-2 et reçoit le titre de Héroïne de l'Union soviétique le [3].

Après-guerre[modifier | modifier le code]

Jigoulenko reste en service actif jusqu'à son diplôme de l'Académie Politico-Militaire Lénine en 1955, année où elle devient réserviste puis décide de prendre sa retraite. En 1976, elle est diplômée de l'Institut national de la cinématographie et travaille en tant que réalisatrice, dirigeant la création de deux grands films: In the Sky of the Night Witches et Without the Right to Fail, faisant don d'une copie des films au Musée de la Grande Guerre patriotique de Poklonnaïa Gora. Elle meurt à l'âge de 73 ans le , et est enterrée dans le cimetière Troekurov.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]