Identité de Landsberg-Schaar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les mathématiques
Cet article est une ébauche concernant les mathématiques.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

En mathématiques, et plus précisément en théorie des nombres et en analyse harmonique, l’identité de Landsberg–Schaar est la relation suivante, vraie pour des entiers positifs p et q arbitraires :

Bien que les deux membres de l'égalité ne soient que des sommes finies, aucune démonstration par des méthodes finitaires n'a encore été découverte. La démonstration actuelle[1] consiste à poser (avec ) dans l'identité suivante (due à Jacobi, et qui est essentiellement un cas particulier de la formule sommatoire de Poisson en analyse harmonique) :

puis de faire tendre vers 0.

Prenant q = 1, l'identité se réduit à la formule donnant la valeur des sommes quadratiques de Gauss.

Si pq est pair, on peut réécrire l'identité sous la forme plus symétrique

.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Landsberg–Schaar relation » (voir la liste des auteurs).

  1. (en) H. Dym et H.P. McKean. Fourier Series and Integrals. Academic Press, 1972.