Ida Pollock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pollock.
Ida Crowe Pollock
Alias
Susan Barrie (1952-1970),
Pamela Kent (1955-1975),
Averil Ives (1956-1959),
Anita Charles (1956-1963),
Barbara Rowan (1956-1990),
Jane Beaufort (1957-1964),
Rose Burghley (1958-1969),
Mary Whistler (1959-1967),
Ida Pollock (1964-1970),
Marguerite Bell (1977-2005)
Naissance
Lewisham, Londres, Angleterre
Décès (à 105 ans)
Lanreath, Comté des Cornouailles
Angleterre
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais
Genres

Ida Pollock, née Ida Crowe le à Lewisham en Londres (Angleterre), et morte à Lanreath (comté des Cornouailles), le 3 décembre 2013[1] à l'âge de 105 ans, est une romancière britannique spécialisée dans les romans sentimentaux. Elle a signé certains de ses livres, en particulier des romans historiques, de son nom marital, Ida Pollock mais a aussi utilisé de nombreux pseudonymes : Joan M. Allen, Susan Barrie, Pamela Kent, Averil Ives, Anita Charles, Barbara Rowan, Jane Beaufort, Rose Burghley, Mary Whistler et Marguerite Bell. Peintre estimé, elle a participé à une exposition nationale de tableaux en 2004.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle a été la troisième femme de Hugh Alexander Pollock (en) (1888-1971), divorcé d'avec Enid Blyton, qu'elle a épousé en 1943. Leur fille, Rosemary Pollock (en), née l'année suivante, auteur de neuf romances entre 1969 et 1981, a aussi accompagné sa mère dans ses nombreux projets.

En 1960 Ida Pollock participe à la fondation de the Romantic Novelists' Association (en) avec, entre autres, Denise Robins, Barbara Cartland, Vivian Stuart, Elizabeth Goudge, Rosamunde Pilcher. En novembre 2009, alors qu'elle a 102 ans, paraît son autobiographie, Startlight, où elle raconte ses débuts d'écrivain, son mariage et les relations de son mari avec son ex-épouse, Enid Blyton[2].

Auteur prolifique, elle a publié 123 ouvrages (romans et nouvelles), la plupart édités par Mills & Boon (en), sans compter deux romances Regence restant non publiées à sa mort[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Œuvres traduites en français

Susan Barrie[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Ardente Aurore
  • Le maître de Ketterings

Pamela Kent[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Comme un ouragan de feu
  • La lionne du Mont Taurus
  • Une grotte près de la plage
  • La chance de William
  • Le rocher des adieux
  • Le magicien du Nil
  • Au cœur de l'oasis
  • Vers les portes du désert

Averil Ives[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Un séducteur
  • Comme au premier jour
  • Une infirmière nommée Scarlett

Anita Charles[modifier | modifier le code]

Barbara Rowan[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Un amour éternel

Jane Beaufort[modifier | modifier le code]

Rose Burghley[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Et si c'était l'amour?

Mary Whistler[modifier | modifier le code]

Ida Pollock[modifier | modifier le code]

Marguerite Bell[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le chevalier noir
  • Duel

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Romantic novelist Ida Pollock dies, aged 105 », sur BBC News,
  2. (en) « Ida's life is every bit as dramatic as her many novels », sur Bath Chronicle,
  3. (en) « Cornwall's Ida Pollock has penned 123 books », sur BBC News,

Liens externes[modifier | modifier le code]