Ictus amnésique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Ictus (homonymie)
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article ayant un titre homophone, voir Ichtus (homonymie).
image illustrant la neurologie
Cet article est une ébauche concernant la neurologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L'ictus amnésique ou amnésie globale transitoire est une perte de mémoire subite, brève et transitoire. C'est le plus fréquent des troubles de la mémoire observés en neurologie.

C'est une condition neurologique de courte durée (2h à 12h) qui affecte la mémoire, ainsi que d'autres fonctions.

Les symptômes apparaissent subitement, la personne est désorientée, peut être anormalement silencieuse ou bien encore poser sans cesse les mêmes questions oubliant à mesure les réponses données.

Durant l'épisode, le processus de consolidation est perturbé et on observe une amnésie antérograde, une amnésie rétrograde et une confusion qui diminuent généralement avec le temps; on peut comparer l'amnésie antérograde à celle constatée dans le syndrome de Korsakoff : le patient oublie à mesure ce qu'on lui dit, ayant perdu la capacité d'enregistrer les souvenirs.

Souvent, l'encodage est relativement normal et l'identité personnelle est toujours préservée. En général, elle ne garde aucun souvenir des événements qui sont arrivés durant cet épisode. Les symptômes disparaissent spontanément de 30 minutes à plusieurs heures après l’événement. Les récidives sont rares.

La cause de ce syndrome est inconnue. L'ictus amnésique s'observe préférentiellement chez les personnes âgées de cinquante ans et plus. Il s'agit souvent d'un épisode unique d'origine vasculaire. La circulation est réduite (ischémie) dans les régions temporales et/ou la formation réticulée. Ces épisodes peuvent survenir après la prise de certains médicaments et après des augmentations de la pression artérielles (par exemple à la suite de stresseurs forts, d'exercices ou même d'orgasmes).

Références[modifier | modifier le code]

  • C. Masson, « Ictus amnésique (amnésie globale transitoire) : la mémoire », La Presse médicale, Paris, France, Masson, vol. 29, no 30,‎ , p. 1677-1682 (ISSN 0755-4982, résumé)
  • Le Petit Larousse de La Médecine

Liens externes[modifier | modifier le code]