Iconographie de Blaise Pascal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'iconographie de Blaise Pascal se réfère à l'ensemble des représentations peintes, gravées, et sculptées du philosophe et savant Blaise Pascal.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Les premières représentations[modifier | modifier le code]

Le premier dessin[modifier | modifier le code]

Le dessin de Blaise Pascal réalisé par Jean Domat avec note de son fils Gilbert: "Portrait de Monsieur Pascal fait par mon père"
Note manuscrite de Gilbert Domat : "Portrait de Monsieur Pascal fait par mon père".

Un portrait de Blaise Pascal dessiné à la sanguine de Jean Domat a été reproduit pour la première fois par Armand-Prosper Faugère en 1844. Aujourd'hui conservé à la Bibliothèque nationale de France, ce dessin a appartenu à Maurice Barrès[1].

Le masque mortuaire[modifier | modifier le code]

Masque mortuaire de Blaise Pascal

La première photographie du masque mortuaire de Blaise Pascal est publiée en 1887[2]. Le propriétaire en était alors Augustin Gazier[3] qui en distribuait des copies comme celle entrée au musée de Clermont-Ferrand[4] en 1880[5]. Le masque original est aujourd'hui conservé au musée de Port-Royal des Champs.

Le premier portrait peint[modifier | modifier le code]

Le masque mortuaire aurait été réalisé pour servir de modèle au peintre François II Quesnel (1637-1699), petit-fils de François Quesnel (1542-1619)[6]. D'après Bernard Dorival, les dimensions de l'effigie moulée et de l'effigie peinte correspondent exactement[7].

L'original serait celui exposé lors l'exposition Pascal, le cœur et la raison à la Bibliothèque nationale de France[8], même si celui entré au Musée d'Art Roger-Quilliot en 1999 a pu être identifié comme tel[9],[10].

La première estampe[modifier | modifier le code]

Pascal par Edelinck
Le portrait gravé par Edelinck, burin exécuté aux environs de 1689-1692 selon Bernard Dorival

Gérard Edelinck s'est inspiré de Quesnel pour réaliser une gravure imprimée en 1696.

C'est Michel Bégon qui, voulant glorifier le siècle de Louis XIV, réunit des portraits d'hommes illustres, les fait graver à partir de 1689 par Jacques Lubin, fait interpréter ceux qu'ils n'a pas par Edelinck, Simonneau et Van Schuppen et charge Charles Perrault en 1692 de rédiger des textes.

La publication de cette gravure et du tome 1er des Hommes illustres est retardée car l'éloge de Pascal publié dans Parallèles des anciens et des modernes en 1690 entraîne l'hostilité des Jésuites et l'opposition de Louis XIV.

Perrault remplace donc les portraits et les biographies de Pascal et Arnauld par celles de Ducange et Thomassin. Cependant l'éditeur Dezallier imprime clandestinement et fait circuler des exemplaires avec notices et portraits des deux Jansénistes en 1696 (planche 34). Guillaume Desprez, l'éditeur des Pensées, en imprime le portrait en l'inversant : Pascal est tourné vers la droite, et l'auteur du dessin sur lequel Edelinck a pris modèle est cité : François II Quesnel.

Autres représentations[modifier | modifier le code]

Portraits[modifier | modifier le code]

portrait de Blaise Pascal conservé au Château de Versailles
Copie du tableau de Quesnel (vers 1690). Musée du Louvre (en dépôt au Château de Versailles).

Le tableau de Quesnel a donné lieu à de nombreuses copies, mais elles sont restées dans des collections particulières ; c'est plutôt la gravure d'Edelinck qui a diffusé la représentation de Blaise Pascal auprès du grand public[11].

Copie du tableau de Quesnel par Louis Retru, avec le château de Bien-Assis en arrière-plan.
Copie du tableau de Quesnel par Louis Retru (vers 1900), avec le château de Bien-Assis en arrière-plan. MARQ.

La bibliothèque patrimoniale numérique Overnia a mis en ligne 164 portraits de Blaise Pascal[12].

Sculptures[modifier | modifier le code]

  • Augustin Pajou, Paris, Musée du Louvre, 1785[13].
  • Claude Ramey, Clermont-Ferrand, Musée d'art Roger-Quilliot, 1824.
  • François Lanno, Paris, deuxième statue du Pavillon Rohan au Pavillon Turgot, cour Napoléon, palais du Louvre, avant 1853.
  • Jules Cavelier, Paris, Château de Versailles, 1857[14].
  • Eugène Guillaume, Clermont-Ferrand, Square Pascal, 1879, fondu par Ferdinand Barbedienne, inauguré en 1880[15].

Timbres postaux[modifier | modifier le code]

  • En 1944 un timbre gravé par Pierre Munier d'après le portrait gravé par Gérard Edelinck a été émis en France[16].
  • En 1962 un timbre gravé par Charles Mazelin et dessiné par Roger Schardner d'après le portrait à la sanguine dessiné par Domat a été émis en France[17].
  • En 1973 un timbre sur lequel est représenté Blaise Pascal a été émis à Monaco[18].
  • En 1976 un timbre sur lequel est représenté Blaise Pascal a été émis en Russie[19].
  • En 2000 un timbre sur lequel est représenté Blaise Pascal a été émis en République centrafricaine[20].
  • En 2008 un timbre sur lequel est représenté Blaise Pascal a été émis en République démocratique de Sao Tomé-et-Principe[21].
  • En 2009 une série de 5 timbres[22] et un timbre[23] en hommage à Blaise Pascal ont été émis en Guinée.
  • En 2014 pour le 27e congrès international des mathématiciens a été émis un timbre représentant le triangle arithmétique de Blaise Pascal en Corée[24].
  • En 2023 un timbre en hommage à Blaise Pascal sera émis en France[25].

Billet de Banque[modifier | modifier le code]

Un billet de banque français imprimé de 1968 à 1994, le 500 francs Pascal, a été dessiné par Lucien Fontanarosa, gravé par Robert Armanelli et Claude Durrens.

Représentations publicitaires[modifier | modifier le code]

Blaise Pascal a fait l'objet de nombreuses représentations publicitaires[26], par exemple pour les chocolats Poulain ou encore l'extrait de viande Liebig.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « BnF - Pascal », sur expositions.bnf.fr (consulté le )
  2. Ludovic Lalanne, « Lettre inédite sur les derniers moments de Pascal / Masque de Pascal », L'Art,‎ (lire en ligne)
  3. « BnF - Pascal », sur expositions.bnf.fr (consulté le )
  4. « Surmoulage du masque mortuaire de Blaise Pascal (Inv : 137) », sur blaisepascal.bibliotheques-clermontmetropole.eu (consulté le )
  5. Mesnard 1964, p. 402.
  6. Mesnard 1964, p. 403.
  7. Bernard Dorival, « L'iconographie de Blaise Pascal », La revue des Arts,‎ , p. 232
  8. « Portrait de Blaise Pascal, à mi-corps, de trois quarts à droite », sur expositions.bnf.fr (consulté le )
  9. Rachel Boudet, « Le portrait de Blaise Pascal enfin retrouvé ! Le seul « vrai » portrait de Pascal vient de réapparaître et retrouve la terre auvergnate », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  10. « Blaise Pascal (Inv : 999.3.1) », sur blaisepascal.bibliotheques-clermontmetropole.eu (consulté le )
  11. Mesnard 1964, p. 406.
  12. « Collection : un provincial nommé Blaise Pascal, portraits », sur overnia.bibliotheques-clermontmetropole.eu (consulté le )
  13. France et Augustin Pajou, Blaise Pascal (1623-1662) mathématicien et philosophe, (lire en ligne)
  14. « Cavelier Pierre Jules », sur wikiphidias.fr (consulté le )
  15. Mathilde Jeudy, « Tête de Blaise Pascal (Cote : 141) », sur blaisepascal.bibliotheques-clermontmetropole.eu (consulté le )
  16. « Timbre : PASCAL 1623-1662 | WikiTimbres », sur www.wikitimbres.fr (consulté le )
  17. « Timbre : PASCAL (1623-1662) PENSÉES | WikiTimbres », sur www.wikitimbres.fr (consulté le )
  18. « Philatelia.Net: The literature / Stamps / Pascal », sur www.philatelia.net (consulté le )
  19. « Généalogie de Blaise Pascal », sur Geneanet (consulté le )
  20. « Philatelia.Net: The literature / Stamps / Blaise Pascal », sur www.philatelia.net (consulté le )
  21. « Philatelia.Net: The literature / Stamps / Blase Pascal », sur www.philatelia.net (consulté le )
  22. « Philatelia.Net: The literature / Stamps / Blaise Pascal », sur www.philatelia.net (consulté le )
  23. « Philatelia.Net: The literature / Stamps / Blaise Pascal », sur www.philatelia.net (consulté le )
  24. Eric Contesse, « Mon Blog Timbré: Congrès des mathématiciens à Séoul », sur Mon Blog Timbré, (consulté le )
  25. « Arrêté du 28 avril 2022 clôturant le programme philatélique de l'année 2022 et fixant la deuxième partie du programme philatélique de l'année 2023 », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le )
  26. « Dans la publicité », sur blaisepascal.bibliotheques-clermontmetropole.eu (consulté le )


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Thérèse Goyet, « Le portrait perdu de Pascal : la recherche à faire aboutir », Courrier du Centre International Blaise-Pascal, no 12,‎ , p. 10–12 (ISSN 0249-6674, lire en ligne, consulté le )
  • Bernard Dorival, Album Pascal : iconographie réunie et commentée, Gallimard, , 204 p.
  • Bernard Dorival, "L'iconographie de Pascal au 17e siècle" dans Pascal et Port-Royal, 1962, p. 96
  • « Le portrait de Pascal », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  • Albert Maire, Opuscules, lettres, biographie et iconographie de Blaise Pascal : les éditions, les critiques, les travaux : éditions originales, réimpressions successives avec notes critiques et analyses des travaux qui les citent et ceux qui en dérivent, L. Giraud-Badin, , p. 84-96, 335-364
  • Jean Mesnard, Œuvres complètes de Blaise Pascal, vol. 1, Desclée de Brouwer,


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :