Iceberg Slim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Robert Beck (homonymie) et Beck.
Iceberg Slim
Nom de naissance Robert Lee Maupin
Alias
Robert Beck
Naissance
Chicago, Illinois, Drapeau des États-Unis États-Unis
Décès (à 73 ans)
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres

Œuvres principales

  • Pimp : mémoires d'un maquereau

Iceberg Slim, alias Robert Beck, et de son vrai nom Robert Lee Maupin, né le à Chicago et mort le , est un écrivain américain, auteur de roman noir.

Dans la seconde moitié du XXe siècle, il est l'un des écrivains afro-américains les plus influents grâce à la publication de Pimp, son autobiographie parue en 1969, où il expose sa vie de proxénète (pimp signifiant littéralement « mac »). Ses descriptions crues et réalistes du milieu sordide et très violent où il évoluait (il battait « ses » prostituées avec un cintre en fer qu'il avait torsadé) exercent alors une grande influence sur la culture afro-américaine et sur le hip-hop en particulier (par exemple, sur des rappeurs comme Ice-T ou Ice Cube, qui lui doivent leur pseudonyme[1]). L’écrivaine américaine Sapphire, qui a préfacé l'édition française de Pimp, écrit : « Quelle que soit la désapprobation que nous inspirent sa violente misogynie ou son analyse défaitiste des possibilités de progrès social pour les Noirs, nous sommes obligés de reconnaître qu'il y a une vérité à découvrir dans l'histoire de cet homme. »[2]

Biographie[modifier | modifier le code]

Iceberg Slim passe la majeure partie de son enfance à Milwaukee et Rockford (Illinois) avant de retourner à Chicago à l'adolescence. Abandonnée par son mari, sa mère travaillait comme domestique et a tenu un salon de beauté. « Elle s'efforçait de maintenir en moi un peu de l'amour et du respect qu'elle m'avait inspiré à Rockford. Mais j'en avais trop vu, j'avais trop souffert[3]. La jungle avait commencé à insuffler en moi son amertume et sa férocité[4]. » Il évoquera le psychiatre d'une prison qui avait peut-être raison quand il lui avait dit qu'il était devenu maquereau à cause de la haine inconsciente qu'il vouait à sa mère à la suite des mauvais traitements de son père[5]. Il relate également des abus sexuels commis par sa nourrice alors qu'il avait trois ans (c'est d'ailleurs par le récit de ces attouchements qu'il commence son autobiographie)[6].

Au milieu des années 1930, il s'essaie brièvement à des études universitaires au Tuskegee Institute, un des premiers établissements d'enseignement supérieur destinés aux Noirs. À dix-huit ans, il adopte son pseudonyme d'Iceberg Slim et reste souteneur dans la région de Chicago jusqu'à l'âge de quarante-deux ans. Il est incarcéré plusieurs fois et, après avoir passé dix mois seul dans une « cellule de confinement », à la maison de correction de Cook County, il décide de se ranger et de se consacrer à l'écriture à partir de 1960.

Il déménage ensuite en Californie afin de mener une vie «normale». Il y adopte le nom de Robert Beck, utilisant le patronyme du mari de sa mère.

Dans Mama Black Widow, il décrit la vie d'un travesti noir.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Long White Con: The Biggest Score in His Life! (1977)
  • Trick Baby: The Story of a White Negro (1979)
    Publié en français sous le titre Trick Baby, traduit par Gérard Henri, Paris, Éditions de l'Olivier, coll. « Soul fiction », 1999 (ISBN 2-87929-166-6)
  • Mama Black Widow (1969)
    Publié en français sous le titre Mama Black Widow, traduit par Gérard Henri, Paris, Éditions de l'Olivier, coll. « Soul fiction », 2000 (ISBN 2-87929-226-3) ; réédition, Paris, Éditions de l'Olivier, coll. « Petite bibliothèque de l'olivier » no 37, 2002 (ISBN 2-87929-339-1) ; réédition, Paris, Points. Roman noir no P2514, 2010 (ISBN 978-2-7578-2020-9)
    Pimp + Trick Baby + Mama Black Widow. [Recueil]. Éditions de l'Olivier, 2012. (ISBN 978-2823600872)
  • Death Wish: A Story of the Mafia (1988)
  • The Naked Soul of Iceberg Slim: Robert Beck's Real Story (1993)
    Publié en français sous le titre Du temps où j'étais mac, traduit par Clélia Laventure, Paris, Éditions Belfond, coll. « Vintage », 2015 (ISBN 2-71445-676-6)
  • Doom Fox (écrit en 1978 et publié en octobre 1998)

Autobiographie romancée[modifier | modifier le code]

  • Pimp: The Story of My Life (1969)
    Publié en français sous le titre Pimp : mémoires d'un maquereau, traduit par Jean-François Ménard, Paris, Éditions de l'Olivier, coll. « Soul fiction », 1998 (ISBN 2-87929-139-9) ; réédition, Paris, Éditions de l'Olivier, coll. « Petite bibliothèque américaine » no 27, 2001 (ISBN 2-87929-303-0) ; réédition, Paris, Points. Roman noir no P2050, 2008 (ISBN 978-2-7578-1095-8)

Recueil de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Airtight Willie & Me (1985)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Émission Le Ring, sur France Ô, diffusée le 29 juin 2014.
  2. Iceberg Slim, Pimp, Éditions de l'Olivier / Le Seuil, 1998, p. 11.
  3. La cruauté de son père envers lui-même et envers sa mère est décrite par lui comme insupportable dans son autobiographie. Voir Pimp : The story of my life.
  4. Iceberg Slim, Pimp, Éditions de l'Olivier / Le Seuil, 1998, p.36.
  5. Iceberg Slim, Pimp, Éditions de l'Olivier / Le Seuil, 1998, p. 34.
  6. Cf. Iceberg Slim, Pimp, Éditions de l'Olivier / Le Seuil, 1998, p. 21-22. Sur les comportements sexuels des nourrices déterminant la misogynie de certains hommes adultes, voir également Anonyme, Ma vie secrète (5 volumes : (ISBN 978-2234025097) - (ISBN 978-2842713232) - (ISBN 978-2842713263) - (ISBN 978-2842711559) - (ISBN 978-2234054172)), Stock. L'auteur y raconte les multiples relations sexuelles - dont certaines s'apparentent à des viols caractérisés - qu'il a eu au long de sa vie; son premier tome commence avec l'énonciation des attouchements sexuels que lui a fait subir sa nourrice alors qu'il était tout jeune enfant. Cfr. note de bas de page de l'article Wikipédia Misandrie

Liens externes[modifier | modifier le code]