Intelligent Input Bus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ibus)
Aller à : navigation, rechercher
iBus
Image illustrative de l'article Intelligent Input Bus

Développeur Huang Peng (Shawn. P. Huang)
Dernière version 1.5.17 ()[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Écrit en C et PythonVoir et modifier les données sur Wikidata
Environnement multiplate-forme (dbus / Freedesktop)
Type méthode d'entrée (IME)
Licence GNU GPL v2
Site web https://github.com/ibus/ibus
(anciennement http://code.google.com/p/ibus/)

Intelligent Input Bus (iBus) est un gestionnaire de méthode d'entrée pour la saisie d'écritures complexes pour environnement Unix.

Il s'agit d'une évolution de SCIM, (les fichiers de création des méthodes, sont par exemple restés les mêmes)[2], qu'il remplace sur les différentes distributions Linux depuis environ 2009, comblant différentes lacunes et réorganisant l'architecture en l'adaptant d'une meilleure façon aux évolutions récentes des environnements de travail sous X11. Il est devenu la méthode par défaut pour des distributions GNU/Linux majeures telles que Fedora 11 et Ubuntu 9.10 (Karmic).

Avantages par rapport à SCIM[modifier | modifier le code]

  • Réécrit initialement en python et pratiquement adapté en C, il corrige des erreurs d'architecture et des problèmes de conflits dans les symboles de la bibliothèque C++ STL utilisé par SCIM.
  • Il est possible d'écrire des clients et moteurs pour iBus dans tous les langages comportant des 'bindings' D-Bus.
  • iBus charge les moteurs de méthodes de saisie à la demande, plutôt que tous ceux disponibles en même temps comme le fait SCIM, cela améliore le temps de démarrage et l'utilisation de la mémoire.
  • SCIM charge les moteurs comme des modules dl, un problème dans un moteur peut donc faire planter SCIM, tandis qu'iBus sépare les processus des moteurs du processus d'iBus, ce qui permet donc au reste du système de continuer à fonctionner sans problème.
  • L'architecture d'iBus est centrée sur le bus (D-Bus) et donc plus proche de l'architecture des spécifications du CJK OSS Forum Workgroup 3 (« Specification of IM engine Service Provider Interface »), qui pourra donc être supporté dans le futur.

Méthodes de saisie existantes[modifier | modifier le code]

Liste de méthodes (non exhaustive).

  • Anthy — Saisie du japonais
  • Hangul — Hangeul coréen. Permet d'utiliser la disposition standard coréenne ou une disposition phonétique en fonction du clavier.
  • libIbuspinyin — Saisie du chinois simplifié (priorité au simplifié mais permet également le traditionnel) par le pinyin (la méthode est aussi appelée Intelligent pinyin)
  • RIME — Saisie du chinois traditionnel via le pinyin.
  • Tegaki[3] — Saisie par écriture manuscrite des caractères chinois pour le chinois simplifié et traditionnel, ainsi que pour le japonais[4]
  • typing-booster — Permet d’accélérer la saisie par de la prédiction de phrase dans les langues utilisant les caractères latins[5](les langues complexes l'on généralement par défaut).
  • Uniemoji — Entrée facilitée d'emoji, par leur code ou par leur signification
  • Unikey — Saisie du vietnamien. Utilise la méthode TELEX par défaut, mais permet d'en utiliser d'autres (VNI, STelex, STelex2).

ibus-table-other contient à elle seule différentes méthodes[6] :

  • CNS11643 — ???
  • Compose — Saisie imitant la touche compose utilisée sur X11 pour les caractères spéciaux composés.
  • IPA-X-SAMPA — Saisie de l'alphabet phonétique international au format SAMPA (Speech Assessment Methods Phonetic Alphabet).
  • emoji — Permet de faire des emoji en ASCII art (basé sur des emojis en chinois).
  • LaTex — Saisie de formules mathématiques sur le modèle de LaTeX.
  • Mathwriter — Saisie de formules mathématiques
  • RussianTraditional — Saisie du russe avec la disposition clavier traditionnelle des machines à écrire.
  • Thai — Saisie du thaïlandais, dérivé de th-kesmanee.mim
  • Translit — Saisie du cyrillique (translittéré)
  • Ua-Translit — Saisie du cyrillique (translittéré)
  • Viqr — Saisie du vietnamien, utilise la méthode VIQR
  • Yawerty — Sisie du cyrillique en utilisant la disposition équivalente en caractère latins du clavier.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]