Ibrahim ibn Ya'qub

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ibrāhīm ibn Ya'qub al Isrâîlî at-Turtûshî, en arabe إبراهيم بن يعقوب, soit Abraham Ben Jacob, aussi transcrit Ibn Jakub ou Ben Jakub ou Ibrahim Ibn Jaqub, est un commerçant et voyageur espagnol du Xe siècle.

Son nom indiquerait qu'il est un juif espagnol natif de Tortosa en Catalogne, cependant, d'autres historiens soutiennent qu'il est un musulman d'origine juive, quant à l'historien Bernard Lewis, il déclare: "Il y a une certaine incertitude quant à savoir s'il était juif professant ou musulman d'origine juive." Il a voyagé à travers l'Europe centrale et orientale pendant la seconde moitié du Xe siècle, vers 965. Les motivations de son voyage ne sont pas connues[1]. Il a peut-être été envoyé par le calife omeyade de Cordoue en ambassade auprès d'Otton Ier du Saint-Empire romain germanique.

Le compte-rendu qu'il a rédigé en arabe au retour de son voyage n'a pas été conservé. Il est seulement connu par des citations dans les ouvrages d'auteurs postérieurs. Le livre d'Al-Bakri le cite dans son Livre des Routes et des Royaumes en relation avec des villes d'Europe de l'Est. Il est le premier document écrit sur les villes de Prague et de Cracovie, ainsi que Vineta sur Mer Baltique, il y rapporte en détail la vie et les coutumes des peuples slaves. Al-Qazwini rapporte des éléments de ses notices pour ce qui est des villes d'Europe de l'Ouest (Fulda, Rouen, Schleswig et Mayence). Il est peut-être aussi cité indirectement au travers du géographe espagnol Al-'Udhri (mort en 1085) en ce qui concerne l'Irlande, Utrecht, Soest et Paderborn[1].

Voyage[modifier | modifier le code]

Ce voyage l'a porté à Utrecht dans les Pays-Bas en passant par Dax, Bordeaux, l'Île de Noirmoutier, Saint Malo, Rouen. Il a ensuite traversé le Saint-Empire, en passant par Mayence, Fulda, et Soest en Saxe, en visitant les terres slaves jusqu'à Magdebourg, sur l'Elbe, où il rencontre Otton 1er, alors roi des Francs mais pas encore couronné empereur. Il se rend ensuite au royaume des Tchèques à Prague puis sur les bords de la Vistule en Pologne, dans la ville commerciale de Cracovie. Il entre enfin en Italie où il rencontre à nouveau Otton 1er à Rome, qui y est couronné empereur le [2]. Il regagne al-Andalus en passant certainement par la Sicile.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Miquel 1966
  2. Jean-Charles Ducène, Le tour d'Europe du marchand juif catalan Ibrahim ibn Ya'qub, Paris, Editions du Seuil, , 515 p. (ISBN 978-2-02-140625-2), p. 47 du livre "L'Exploration du Monde: Une autre histoire des Grandes Découvertes"

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Petr Charvát und Jiří Prosecký (Hrsg.), Ibrahim ibn Yaʿqub at-Turtushi. Christianity, Islam and Judaism meet in East-Central Europe, c. 800 - 1300 A.D. Proceedings of the International Colloquy 25 . - 29. April 1994. Praha 1996. (ISBN 80-8542520-3).
  • André Miquel, « L'Europe occidentale dans la relation arabe d'Ibrahim b. Ya'qub (Xe siècle) », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations (21e année), no 5,‎ , p. 1048-1064 (lire en ligne)
  • Mishin, Dimitrij: Ibrahim Ibn-Ya’qub At-Turtuhi’s Account of the Slavs from the Middle of the Tenth Century. In: Annual of Medieval Studies at Central European University Budapest (1994/95), p. 184-199.
  • Thierry Dutour, La ville médiévale. Origines et triomphe de l’Europe urbaine, Paris, éditions Odile Jacob, 2003, traduction espagnole La ciudad medieval. Orígenes y triunfo de la Europa urbana, Buenos Aires, 2005.