Ibrahim Traoré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ibrahim Traoré
Illustration.
Le capitaine Ibrahim Traoré en octobre 2022.
Fonctions
Président du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration
Président de la Transition du Burkina Faso[a]
En fonction depuis le
(1 mois et 25 jours)
Premier ministre Apollinaire Joachim Kyélem de Tambèla (transition)
Prédécesseur Paul-Henri Sandaogo Damiba
Membre du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration
En fonction depuis le
(10 mois)
Président Paul-Henri Sandaogo Damiba
Lui-même
Biographie
Date de naissance (33-34 ans)
Lieu de naissance Bondokuy (Burkina Faso)
Nationalité Burkinabée
Profession Militaire
Religion Islam

Ibrahim Traoré
Présidents du Burkina Faso

Le capitaine Ibrahim Traoré est un militaire et homme d'État burkinabé, chef d'État du Burkina Faso depuis le .

Le , il renverse le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba par un coup d'État et prend la tête du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration[1],[2],[3],[4]. Âgé de 34 ans, Il est considéré comme le plus jeune Chef d'État au monde[5],[6],[7],[8].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Ibrahim Traoré est né à Bondokuy en 1988[9],[10]. Il a fréquenté le lycée mixte d’Accart-ville de Bobo-Dioulasso où il obtient le baccalauréat en 2006[11].

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Le capitaine Traoré n'est pas issu du Prytanée Militaire de Kadiogo (PMK) contrairement à son prédécesseur Damiba et bon nombre d'officiers burkinabè. Après des études universitaires en géologie à l’Université Joseph Ki-Zerbo à Ougadougou, Ibrahim Traoré intègre l’armée en 2010. Il fait sa formation à l'Académie militaire Georges Namoano, une école de formation d'officiers basée à , où il sort vice-major de sa promotion[6],[5]. Le jeune soldat va rapidement gravir les échelons militaires.

En 2012, il devient sous-lieutenant. En 2014, il passe au grade de lieutenant avant d’être promu capitaine en 2020. En , Il est nommé chef d’artillerie (RA) du dixième régiment de commandement d’appui et de soutien (10e RCAS) basé à Kaya par l'ex-président du Faso Damiba [9],[12],[13].

Le capitaine Traoré a participé à plusieurs opérations militaires dans la lutte contre le terrorisme, notamment l’opération Otapuanu en 2019. Il a aussi servi au sein du détachement militaire de Markoye au Sahel[14].

Coups d'État de janvier et septembre 2022[modifier | modifier le code]

Ibrahim Traoré prend le pouvoir par un coup d'État le après avoir annoncé la destitution de Damiba. Il s'agit du deuxième putsch que vit le pays cette année. Le capitaine Traoré fait partie des officiers qui ont participé au coup d'État qui a conduit le lieutenant-colonel Damiba, président du MPSR, au pouvoir le [15]

À cause de la situation sécuritaire dégradée et du non-respect des engagements pris lors premier coup d'État, ces officiers ont décidé de destituer le président Damiba le . Ibrahim Traoré est désormais à la tête du MPSR. Ce coup d'État fait suite à plusieurs attaques terroristes meurtrières, particulièrement celle de Gaskindé, au nord du Burkina Faso, où un convoi de ravitaillement est tombé dans une embuscade terroriste. Selon le bilan officiel, on dénombre 11 militaires tués et plusieurs civils portés disparus. D'autres sources évoquent une centaine de civils tués[16],[17],[18],[19].

Damiba démissionne finalement le 2 octobre[20].

Le 6 octobre, un acte fondamental rétablit la constitution et déclare Traoré chef de l'État[21].

Assurant expédier les affaires courantes, Traoré annonce la désignation d'un président de la Transition, civil ou militaire, par des assises le 14 octobre 2022[22],[23]. Ses partisans organisent des manifestants appuyant sa nomination à la tête de l'État[24], ce qui conduit à sa désignation à la tête de la transition en sa qualité de président du MPSR[25]. Il est investi le 21 octobre[26] président de la Transition par le Conseil constitutionnel[27].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Chef de l'État à partir du 30 septembre 2022, également président de la Transition et président du Burkina Faso à partir du 21 octobre 2022.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Burkina : Ibrahim Traoré proclamé président, Damiba destitué – Jeune Afrique », sur JeuneAfrique.com (consulté le ).
  2. « Burkina Faso: des militaires annoncent la dissolution du gouvernement et la fermeture des frontières », sur RFI, (consulté le ).
  3. « Burkina Faso : le chef de la junte démis de ses fonctions, annoncent des militaires à la télévision », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. « Nouveau coup d'État au Burkina Faso : le chef de la junte démis de ses fonctions », sur France 24, (consulté le ).
  5. a et b « Qui est le capitaine Ibrahim Traoré, le plus jeune chef d'État au monde ? », sur VOA (consulté le )
  6. a et b « Burkina Faso : Ibrahim Traoré, jeune putschiste à la tête du pays des hommes intègres », sur Franceinfo, (consulté le )
  7. « Coup d'Etat au Burkina Faso : qui est le capitaine Ibrahim Traoré ? », sur BBC News Afrique, (consulté le )
  8. « Le capitaine Ibrahim Traoré officiellement désigné président du Burkina Faso », sur LEFIGARO, (consulté le )
  9. a et b Morin, « Burkina: exit Damiba, le capitaine Ibrahim Traoré, nouveau président du Faso », sur Wakat Séra, (consulté le ).
  10. Radiodiffusion Télévision du Burkina, « Portrait du nouveau Président du MPSR, le capitaine Ibrahim TRAORE », (consulté le )
  11. « Le capitaine Ibrahim Traoré, nouvel homme fort du Burkina Faso », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  12. Emmanuel Gautier, « Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré annonce un coup d’Etat à la RTB, fin de règne pour Damiba », sur AFRIK SOIR, (consulté le )
  13. laminetraore, « 🔴 ALERTE - Le capitaine Ibrahim Traoré, 34 ans, « plutôt timide » et « réglo » », sur Omega Médias,‎ (consulté le )
  14. « Ibrahim Traoré, le nouvel homme fort du Burkina (Portrait) », sur www.aa.com.tr (consulté le )
  15. « Burkina: Ibrahim Traoré, nouveau putschiste et plus jeune chef d'Etat au monde », sur France 24, FRANCE24, (consulté le ).
  16. (en) Thiam Ndiaga et Anne Mimault, « Burkina Faso soldiers announce overthrow of military government », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. « Nouveau coup d'État au Burkina Faso : le chef de la junte démis de ses fonctions », sur France 24, (consulté le )
  18. Rédaction Financial Afrik et Rédaction Financial Afrik, « Burkina Faso : le colonel Damiba déposé par le capitaine Ibrahima Traoré », sur Financial Afrik, (consulté le )
  19. Agnès Faivre, « Au Burkina Faso, une nouvelle attaque meurtrière contre un convoi d’aide humanitaire », sur Libération (consulté le )
  20. « DIRECT. Burkina Faso : le chef de la junte destitué, le lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba, a accepté de démissionner », sur Franceinfo, (consulté le ).
  21. « Burkina Faso : Traoré devient officiellement chef de l'Etat », sur www.aa.com.tr (consulté le ).
  22. « Au Burkina Faso, un président de transition doit être désigné en fin de semaine », sur Le Monde.fr, Le Monde, (ISSN 1950-6244, consulté le ).
  23. https://www.facebook.com/RFI, « Invité Afrique - Capitaine Ibrahim Traoré: «Les assises vont désigner un président de la transition» au Burkina Faso », sur RFI, RFI, (consulté le ).
  24. « Burkina Faso : les partisans d’Ibrahim Traoré font monter la tension – Jeune Afrique », sur JeuneAfrique.com (consulté le ).
  25. « Burkina: le putschiste Ibrahim Traoré président de la transition jusqu'en 2024 », sur TV5MONDE, (consulté le ).
  26. https://www.facebook.com/FRANCE24, « Burkina Faso : le putschiste Ibrahim Traoré a été investi président de transition », sur France 24, FRANCE24, (consulté le ).
  27. « Burkina Faso : après son putsch, le capitaine Traoré se rêve en nouveau Sankara », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )