Ibn Hud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Abu Abd Allah Muhammad ibn Yusuf ibn Hud al-Yazami (mort en 1238), plus connu sous le nom d'Ibn Hud, était un émir de la Taïfa d'Andalousie entre 1228 et 1237. Il prétendait être un descendant des Houdides de Saragosse .

Ibn Hud était gouverneur de Murcie au profit du Califat Almohade. Quand, après la Bataille de Las Navas de Tolosa en 1212, il est devenu de plus en plus évident que les Almohades ne sont plus en mesure de protéger le pays, et le mécontentement a augmenté chez les gens, Ibn Hud est devenu le chef de la rébellion. En 1228, il était devenu le chef de la quasi-totalité d'Al-Andalus.

Pourtant, il n'était pas longtemps en mesure de résister aux forces des royaumes chrétiens de la péninsule ibérique. En 1231, ses troupes ont été défaites par le Royaume de Castille dans la Bataille de Jerez, et par le Royaume de León près Mérida. En 1233,Ibn Hud a dû signer une trêve avec le Royaume de Castille.

En 1232 Mohammed ben Nazar s'éleva comme sultan de la région de Jaén et est rapidement devenu le plus puissant adversaire d'Ibn Hud. Bien que Ibn Hud fut d'abord capable de vaincre Ibn Nasr en 1234, il n'était pas en mesure de protéger Cordoue contre les plans de Ferdinand III de Castille en 1236, et a dû signer un autre trêve avec les deux, Ferdinand III e et Mohammed ben Nazar. En 1237, Ibn Hud a reconnu Mohammed ben Nazar comme le roi de Grenade.

Ibn Hud a été assassiné en janvier 1238 à la porte de Almería .

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Meri, Josef W. Meri and Bacharach, Jere L.: Medieval Islamic Civilization: An Encyclopedia. Routledge, London 2006, (ISBN 0-415-96690-6).
  • O'Callaghan, Joseph F.: Reconquest and crusade in medieval Spain. University of Pennsylvania Press, Philadelphia 2004, (ISBN 0-8122-1889-2).