I Wish (chanson de Stevie Wonder)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir I Wish.
I Wish

Single de Stevie Wonder
extrait de l'album Songs in the Key of Life
Face B You and I
Sortie 1976
Durée 3 min 55
Genre Funk, Soul
Format 45 tours
Compositeur Stevie Wonder
Producteur Stevie Wonder
Label Tamla

I Wish est une chanson composée et interprétée par Stevie Wonder. Sortie en 1976, elle devient numéro 1 au Billboard Hot 100 en janvier 1977.

Premier titre issu de l'album Songs in the Key of Life, il est suivi 4 mois plus tard par le titre Sir Duke qui atteint lui aussi la première place du Hot 100[1].

Pour certains, il s'agit de la meilleure piste funk de sa carrière[2].

Contexte[modifier | modifier le code]

La chanson fut écrite à la suite d'un pique-nique organisé par la Motown un dimanche de l'été 1976[3]. Cette sortie lui sembla tellement agréable qu'il s'est rendu au Crystal Recording Studio le soir-même[4].

La mélodie de I Wish apparait de façon instinctive[4] et sera le premier morceau créé pour l'album Songs in the Key of Life[5].

Enfant star dès l'âge de 12 ans avec la chanson Fingertips, pt.2, la chanson retrace ses premières années avec une certaine nostalgie, soulignant notamment les moments passés en famille où ils oubliaient le milieu pauvre dans lequel ils vivaient[4].

Interprétation de James E. Perone[modifier | modifier le code]

Pour James E. Perone[6], I Wish est une des chansons les plus autobiographiques de Stevie Wonder[7].

La première phrase de la chanson, « Looking back on when I Was a little nappy headed boy », et plus particulièrement le terme « nappy » (crépu), permettrait d'y voir deux interprétations :

  • La première lecture soulignerait le trait physique particulier aux personnes d'origine africaine. Dans les années 1970, le terme aurait pu être utilisé par Wonder pour décrire le jeune enfant noir qu'il était, dépourvu d'un avenir serein dans un monde où la couleur de peau intervient beaucoup dans la réussite de la carrière.
  • La seconde lecture prônerait une attention portée à la texture du cheveu. Stevie Wonder étant aveugle à la suite d'une erreur médicale quelques jours après sa naissance[8], il aurait pu vouloir insister sur l'importance du toucher dans ses jeunes années, là où les autres enfants découvrent le monde avec leurs yeux.

Dans le deuxième couplet, Wonder évoque ses « hoodlum friends of mine » (ses amis voyous) : « Sneaking out the back door to hang out with those hoodlum friends of mine ».

Perone y voit la volonté de Wonder de présenter sa jeunesse comme n'étant pas si lisse que ce que beaucoup pouvait croire. En effet, Wonder a eu quelques démêlés avec la justice avant son succès populaire : vandalisme sur les murs des buildings ou proximité trop forte avec une de ses voisines ont jalonné ses années de pré-adolescence[9].

Données techniques[modifier | modifier le code]

Dans le documentaire Classic Albums : Stevie Wonder - Songs in the Key of Life[5], Stevie Wonder décrit l'ordre dans lequel il a créé la chanson : la piste au clavier fut la première créée, suivie par celle à la batterie puis trois pistes au synthétiseur ARP. Nathan Watts a ensuite enregistré la piste à la guitare basse, suivi par les cuivres.

Structure musicale[modifier | modifier le code]

Classement[modifier | modifier le code]

Le 45 tours sort aux États-Unis chez Tamla avec la référence 54274 et sous le label Motown ailleurs dans le monde[10].

Il s'agit du cinquième titre classé numéro 1 au Billboard Hot 100[11], le premier de l'album Songs in the Key of Life.

Classement (1976-77) Meilleure
position
Drapeau de l'Allemagne Allemagne[12] 30
Drapeau de la Belgique Belgique (Ultratop 50)[12] 10
Drapeau du Canada Canada (Top Singles)[13] 1
Drapeau du Canada Canada (Adult Contemporary)[14] 41
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot 100)[15] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Hot R&B/Hip-Hop)[16] 1
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Adult Contemporary)[17] 23
Drapeau des États-Unis États-Unis (Cash Box)[18] 1
Drapeau de l'Irlande Irlande (Irish Singles Chart)[19] 5
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande[12] 19
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas (Top 40)[12] 4
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Official Charts)[20] 5
Classement (1977) Position
Drapeau du Canada Canada (RPM year-end)[21] 25
Drapeau des États-Unis États-Unis (Billboard Year-end)[22] 51
Drapeau des États-Unis États-Unis (Cash Box Year-end)[23] 51
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni (UK Music Charts)[24] 88

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • En 1976, lors de la 19e édition des Grammy Awards, le titre remporte le prix de la meilleure chanson R&B masculine[25].
  • I Wish permet à Stevie Wonder d'atteindre la deuxième place dans le classement des compositeurs ayant écrit les numéros 1 les plus espacés dans le temps (dans l'ère du rock) : son premier succès de composition est Tears of a clown interprété par Smokey Robinson & the Miracles et s'étend jusqu'au Wild Wild West de Will Smith, basé sur la mélodie de I Wish, ce qui donne un écart de 28 ans et 7 mois[1].

Références dans les médias[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Nielsen Business Media Inc, Billboard, Nielsen Business Media, Inc., (lire en ligne)
  2. « "I Wish" - Stevie Wonder », sur www.superseventies.com (consulté le 6 avril 2016)
  3. Lou Papineau, « Stevie Wonder's supernatural hit-making talent », sur The Current from Minnesota Public Radio (consulté le 5 avril 2016)
  4. a b et c (en) Craig Werner, Higher Ground: Stevie Wonder, Aretha Franklin, Curtis Mayfield, and the Rise and Fall of Americ an Soul, Crown/Archetype, (ISBN 9780307420879, lire en ligne)
  5. a et b David Heffernan, Classic Albums: Stevie Wonder - Songs in the Key of Life, (lire en ligne)
  6. (en) James E. Perone, The Sound of Stevie Wonder: His Words and Music, Praeger Publishers Inc., , 216 p. (ISBN 978-0275987237, lire en ligne)
  7. (en) James E. Perone, The Sound of Stevie Wonder : His words and Music, Praeger Publishers Inc, , 216 p. (ISBN 978-0275987237, lire en ligne), page 66
  8. lefigaro.fr, « Stevie WonderUn soir pour retrouver sa couronne », sur Le Figaro (consulté le 5 avril 2016)
  9. (en) James E. Perone, The Sound of Stevie Wonder: His Words and Music, Praeger Publishers Inc, , 216 p. (ISBN 978-0275987237, lire en ligne), p67
  10. « Stevie Wonder - I Wish », sur Discogs (consulté le 6 avril 2016)
  11. « I Wish by Stevie Wonder Songfacts », sur www.songfacts.com (consulté le 5 avril 2016)
  12. a b c et d « Stevie Wonder - I Wish », sur ultratop.be (consulté le 5 avril 2016)
  13. (en) Library and Archives Canada, « Image : RPM Weekly », (consulté le 7 avril 2016)
  14. (en) Library and Archives Canada, « Image : RPM Weekly », (consulté le 7 avril 2016)
  15. « Stevie Wonder - Chart history | Billboard », sur www.billboard.com (consulté le 6 avril 2016)
  16. « Stevie Wonder - Chart history | Billboard », sur www.billboard.com (consulté le 6 avril 2016)
  17. « Stevie Wonder - Chart history | Billboard », sur www.billboard.com (consulté le 6 avril 2016)
  18. « Cash Box Top 100 1/29/77 » [archive du ], sur 50.6.195.142 (consulté le 7 avril 2016)
  19. « UKMIX • View topic - Irish Singles Charts 1976-1978 », sur www.ukmix.org (consulté le 7 avril 2016)
  20. (en) « Single - I Wish », sur http://www.officialcharts.com/ (consulté le 5 avril 2016)
  21. (en) Library and Archives Canada, « Image : RPM Weekly », (consulté le 6 avril 2016)
  22. « Top 100 Hits of 1977/Top 100 Songs of 1977 », sur www.musicoutfitters.com (consulté le 6 avril 2016)
  23. « Cash Box YE Pop Singles - 1977 » [archive du ], sur 50.6.195.142 (consulté le 6 avril 2016)
  24. « Top 100 1977 - UK Music Charts », sur www.uk-charts.top-source.info (consulté le 6 avril 2016)
  25. « Stevie Wonder », sur The GRAMMYs (consulté le 7 avril 2016)
  26. « Billboard Hot 100 Chart History for Wild Wild West by Will Smith », sur www.song-database.com (consulté le 7 avril 2016)
  27. « My Rock Band Songs - Stevie Wonder Pack 01 », sur myrockbandsongs.com (consulté le 6 avril 2016)
  28. (en-US) « Music from Scandal Episode 0102 », sur TuneFind (consulté le 7 avril 2016)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]