I Want to Tell You

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
I Want to Tell You

Chanson de The Beatles
extrait de l'album Revolver
Sortie Drapeau : Royaume-Uni
Durée 2:29
Genre Rock
Auteur George Harrison
Producteur George Martin

Pistes de Revolver

I Want to Tell You est une chanson des Beatles, écrite et chantée par George Harrison. C'est un des trois titres du guitariste des Fab Four, avec Taxman et Love You To, figurant sur leur septième album, Revolver, publié le .

Genèse de la chanson[modifier | modifier le code]

« I Want to Tell You parle du déluge de pensées qu'il est tellement difficile de coucher sur papier, d'exprimer oralement ou de transmettre », explique George Harrison[1]. Il veut exposer dans cette chanson la frustration de ne pouvoir exprimer correctement ce que l'on a au fond de soi. Et il note, dans le pont : But if I seem to act unkind, it's only me, it's not my mind that is confusing things (« Si mes actes sont désagréables, ça n'est que moi, ça n'est pas ma raison qui complique tout »). Des années plus tard, dans son autobiographie I Me Mine (1980), il expliquera qu'il aurait aimé changer ces paroles pour dire « La raison est cette chose qui passe son temps à nous dire « fais ceci, fais cela ». Ce dont nous avons besoin, c'est de perdre la raison »[2].

Enregistrement[modifier | modifier le code]

C'est la seule fois (si l'on excepte le double album blanc) que George Harrison place trois titres sur un disque des Beatles, et précisément, le , lorsque la chanson est enregistrée dans le studio 2 d'Abbey Road, elle n'a pas de titre. Lors de l'enregistrement de la première prise, George Martin lui demande comment la chanson va s'appeler, question à laquelle Harrison répond qu'il n'en sait rien (« I don't know »). John Lennon, évoquant le même problème survenu avant l'enregistrement de Love You To réagit : « Granny Smith Part Friggin' numéro deux ! Tu n'as jamais de titre pour tes chansons ! »[3].

Granny Smith ayant été le titre de travail de Love You To, l'ingénieur du son Geoff Emerick suggère une autre variété de pommes, Laxton's Superb, qui vaudra donc pour cette session du [3]. Cinq prises sont mises en boîte ce jour-là, la piste de base comprenant piano (Paul), guitare (George), batterie (Ringo). Harrison choisit la 3e pour les overdubs : le chant, les chœurs de John Lennon et Paul McCartney, du tambourin (John), des maracas (Ringo), une piste supplémentaire de piano : la chanson est pratiquement finie, très rapidement enregistrée. L'ensemble devient la prise N°4. « On aurait pu avoir l'impression que l'on donnait à George un temps limité pour enregistrer ses chansons, tandis que les deux autres pouvaient y passer autant de temps qu'ils voulaient. On se sentait un peu plus sous pression en réalisant une chanson de George », raconte Geoff Emerick[3].

Le lendemain, , la chanson change encore de titre. Elle devient I Don't Know en référence au dialogue de la veille. Pour la première fois, la basse de Paul est enregistrée en dernier, à part, sur une piste libre de la prise N°4. Cette pratique se généralisera en 1967[3]. Quatre mixes sont effectués dans la foulée, et le , pour le mix final, la chanson est enfin devenue I Want To Tell You.

Structure musicale[modifier | modifier le code]

Comme pour If I Needed Someone, une autre de ses chansons sur l'album Rubber Soul, George Harrison chante le début du couplet, puis est rejoint par les chœurs de Paul McCartney et John Lennon. Tout le titre, dans la tonalité de la majeur, est soutenu par une partie de piano (dissonante) prédominante. Il commence de façon inhabituelle par un fade in (fondu d'ouverture) de guitare et se termine par un fondu de fermeture, avec un chœur qui répète « I've got time » (« J'ai le temps »).

Interprètes[modifier | modifier le code]

Équipe technique[modifier | modifier le code]

Reprises[modifier | modifier le code]

Parmi les artistes ayant repris cette chanson, citons :

George Harrison a également interprété cette chanson en solo. Elle figure sur son album Live in Japan (1992).

Références[modifier | modifier le code]

  1. The Beatles Anthology, 2000, Seuil, P.209, (ISBN 2-02-041880-0)
  2. Steve Turner, l'Intégrale Beatles, éditions hors collection, p.115, (ISBN 2-258-04079-5)
  3. a b c et d Mark Lewisohn, The Complete Beatles Recording Sessions, Hamlyn, 1988, P.81-84, (ISBN 0-600-61207-4)