I Am Mother

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
I Am Mother
Titre québécois Mater Ex Machina
Réalisation Grant Sputore
Scénario Michael Lloyd Green
Acteurs principaux

Clara Rugaard
Hilary Swank
Rose Byrne

Sociétés de production Penguin Empire
Southern Light Films
Mister Smith Entertainment
Endeavor Content
Pays d’origine Drapeau de l'Australie Australie
Genre thriller de science-fiction
Durée 115 minutes
Sortie 2019


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

I Am Mother ou Mater Ex Machina au Québec est un thriller de science-fiction australien réalisé par Grant Sputore, sorti en 2019. Il s’agit du premier long métrage du réalisateur[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Depuis sa naissance, une adolescente est élevée par un robot « Mère » jusqu'à ce qu’une inconnue venant de l’extérieur pénètre dans le bunker automatique et détruise les plans futurs de *La Mère* pour *Fille*

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : I Am Mother
  • Titre québécois : Mater Ex Machina
  • Titre de travail : Mother
  • Réalisation : Grant Sputore
  • Scénario : Michael Lloyd Green, d’après l’histoire de Michael Lloyd Green et Grant Sputore
  • Direction artistique : Hugh Bateup
  • Décors : Todd Smythe et Adam Wheatley
  • Costumes : Mariot Kerr
  • Photographie : Steve Annis
  • Montage : Sean Lahiff
  • Musique : Dan Luscombe
  • Production : Timothy White et Kelvin Munro
  • Sociétés de production : Penguin Empire, Southern Light Films, Mister Smith Entertainment et Endeavor Content
  • Sociétés de distribution : StudioCanal (Australie) ; Netflix (monde)
  • Pays d’origine : Drapeau de l'Australie Australie
  • Langue originale : anglais
  • Format : couleur
  • Genre : thriller de science-fiction
  • Durée : 115 minutes
  • Date de sortie :

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

C’est le premier long métrage du réalisateur Grant Sputore, dont le scénario fait partie du sondage The Black List[1].

Le tournage a lieu en 2017 dans les studios d’Adélaïde en Australie[1]. Le robot Mère est construit par une équipe de Weta Workshop[1] et endossé par l’acteur Luke Hawker[2].

Accueil[modifier | modifier le code]

Alors que le montage du film est en cours, le film est projeté le au festival du film d'Adélaïde[3]. Il est sélectionné et présenté au festival du film de Sundance, le [4],[5]. Netflix achète le droit de la distribution du film[6] et le lance en flux continu le à travers le monde[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) Dave McNary, « Hilary Swank to Star in Sci-Fi Thriller ‘I Am Mother’ (EXCLUSIVE) », sur Variety, (consulté le 12 juin 2019).
  2. (en) « Weta Workshop's Costumes at Comic-Con 2018! », sur Tested, (consulté le 12 juin 2019).
  3. (en) Don Groves, « Studiocanal sees bright prospects for Grant Sputore’s ‘I Am Mother’ », IF Magazine, (consulté le 12 juin 2019).
  4. (en) Jeremy Kay, « Sundance 2019 unveils feature film line-up », sur Screen, (consulté le 12 juin 2019).
  5. (en) « I Am Mother », sur Festival du film de Sundance (consulté le 12 juin 2019).
  6. (en) Patrick Hipes, « Netflix Acquires Sci-Fi Thriller ‘I Am Mother’ – Sundance », sur Deadline, (consulté le 12 juin 2019)
  7. (en) Adam Chitwood, « First Trailer for ‘I Am Mother’ Reveals the Twisty Netflix Sci-Fi Thriller », sur Collider, (consulté le 12 juin 2019).

Liens externes[modifier | modifier le code]